CFTC Paris | Affaire Kerviel : deux poids, deux mesures ?
696
post-template-default,single,single-post,postid-696,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Affaire Kerviel : deux poids, deux mesures ?

Affaire Kerviel : deux poids, deux mesures ?

Communiqué de presse de la CFTC des Marchés Financiers

La CFTC des Marchés Financiers constate que si Jérôme Kerviel avait été traduit devant la Commission des sanctions de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) pour des faits relevant de la compétence  de cette instance, il aurait risqué au maximum une sanction pécuniaire de 1,5 millions d’euros (10 millions d’euros pour les personnes morales) ou le décuple du montant des profits réalisés.

Dans le cas présent, zéro euro puisqu’il n’y a pas eu de profit personnel.

 

Les faits susceptibles d’être sanctionnés par l’AMF n’étant pas des moindres, puisqu’il s’agit notamment

       des opérations d’initiés

       de la manipulation de cours

       de la diffusion de fausse information ou tout manquement de nature porter atteinte à la protection des investisseurs ou au bon fonctionnement du Marché.

 

La CFTC des Marchés Financiers s’inquiète de la lecture qui va être faite de cette décision de justice par les entreprises.

Kerviel devant seul assumer la totalité des pertes, cela revient à banaliser voir ignorer les déficiences en matière de contrôle et de surveillance. Cela revient également à donner un blanc seing à un certain mode de management où seul le résultat à court terme compte, engendrant une pression permanente et destructrice sur les salariés.

 

Une seule question : Un salarié qui arrive tôt le matin, part tard le soir, sacrifie samedi et dimanche pour trouver les meilleurs rendements financiers, est-il dans de bonnes conditions pour prendre des décisions sages et réfléchies ?

 

 

Paris, le 06 octobre 2010.

 

Contact :        Joseph THOUVENEL

 

Joseph THOUVENEL est membre de la Commission des Sanctions de l’Autorité des Marchés Financiers.