CFTC Paris | Agression d’un conducteur SNCF, 150 000 victimes supplémentaires
1726
post-template-default,single,single-post,postid-1726,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Agression d’un conducteur SNCF, 150 000 victimes supplémentaires

Agression d’un conducteur SNCF, 150 000 victimes supplémentaires


Communiqué de presse

 

Agression d’un conducteur SNCF, 150 000 victimes  supplémentaires.


Si agresser un agent de la SNCF est inacceptable, bloquer plus de 150 000 usagers qui n’ont aucune responsabilité dans cette affaire n’est pas plus acceptable.

La CFTC Paris, qui dénonce régulièrement le sous investissement chronique du service publique de transport en Ile de France et ses disfonctionnements  récurent (rubrique « trafic d’affluence » sur le site www.cftc-paris.fr) condamne l’égoïsme corporatiste qui fait violence aux clients de la SNCF.
En quoi la grève monstrueuse infligée à des dizaines de milliers de salariés, va-t-elle permettre de faire cesser les agressions dans les transports ?

Agressions dont sont eux-mêmes victimes de nombreux usagers, sans que pour cela et à juste titre, les transports ne soient bloqués.

Ceux qui abusent du droit de grève, outre l’inhumanité dont ils font preuves vis-à-vis d’autres salariés, mettent à terme du fait de leurs excès, l’exercice légitime du droit de grève en péril.

Contact : Joseph THOUVENEL