CFTC Paris | Bartolone refait l’histoire ! (suite)
2621
post-template-default,single,single-post,postid-2621,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Bartolone refait l’histoire ! (suite)

Bartolone refait l’histoire ! (suite)

LogoAssembleeNationale.jpgdecool.jpg

Jean-Pierre DECOOL
député du Nord
Membre de la Commission des Lois

Monsieur Le Président,

Vous m'aviez alerté sur une rumeur qui voudrait que Monsieur Claude BARTOLONE, Président de l'Assemblée Nationale, ait pris la décision de remplacer le buste d'Albert de Mun, ancien député du Finistère et penseur chrétien, par celui d'Olympe de Gouges dans la salle dite "des Quatre-Colonnes".

J'avais donc interpellé Monsieur Philippe BRIAND, questeur de l'Assemblée Nationale et membre du Bureau, afin qu'il puisse me confirmer cette information.

Dans un courrier en date du 22 septembre 2015, il m'a confirmé que le buste d'Albert de Mun allait être remplacé par celui d'Olympe de Gouges. je vous joins sa réponse pour votre information.

Restant à votre disposition, je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l'expression de mes sentiments les meilleurs.

 Réponse de Monsieur Philippe BRIAND

Cher collègue, cher Jean-Pierre,

Vous avez souhaité avoir des informations sur les projets relatifs à l'installation des bustes dans le périmètre "sacré". je vous confirme que le
Bureau a décidé, le 18 mars 2015, qu'un buste d'Olympe de Gouges serait placé salle des Quatre colonnes. Son inauguration est prévue le
21 octobre prochain. Le buste est en cours de réalisation. Deux sculpteurs ont été sélectionnés à cette fin à la suite d'une procédure de marché
public.

Cette décision conduite à déplacer le buste d'Albert de Mun qui est situé salle des Quatre colonnes. Pour bénéficier d'une visibilité équivalente, il sera, comme M. le Président de l'Assemblée Nationale l'a souhaité et conformément à la décision prise par le Collège des Questeurs le 21 juillet 2015, positionné salon Pujol du côté de l'entrée droite de al salle des séances. Il fera pendant au buste d'Eugène Cavaignac, déplacé de la salle des Conférences. Il restera donc dans un lieu proche de la salle des séances et sur le circuit des visites.

Espérant avoir répondu à vos interrogations, je vous prie de croire, Cher Collègue, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs.