CFTC Paris | Bilan de 3 années de mandat
540
post-template-default,single,single-post,postid-540,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Bilan de 3 années de mandat

Bilan de 3 années de mandat

Fidèle à nos valeurs – Article premier des statuts confédéraux : « La Confédération se réclame et s’inspire, dans son action, des principes de la morale sociale chrétienne. Les positions qu’elle prend devant  les problèmes de l’organisation économique et sociale, avec le souci de la prospérité de la nation, sont donc dictées par la préoccupation de préparer le triomphe d’un idéal de paix en faisant prévaloir l’esprit de fraternité et les exigences de la justice. »

 

Le mandat précédent nous avait vu à plus de 7 000 adhérents, celui-ci nous a vu allégrement passer la barre des 8 000. Et ce, malgré le départ de grosses entreprises de la Capitale ou la fermeture de site comme celui de la Samaritaine où nous étions très bien implantés.

Merci à tous ceux qui oeuvrent quotidiennement et font progresser notre CFTC, comme par exemple, la si bien fait notre amie Monique DANIEL en faisant  de la CFTC, la 1ère force syndicale de la Samaritaine.

 

Notre service juridique s’est structuré, nos outils de communication se sont professionnalisés, notamment via le site Internet, notre présence auprès des salariés s’est consolidée (la preuve, en 2002 nous devancions Force Ouvrière de 550 voix, aux dernières prud’homales l’écart était de 3784 voix quant à la CFDT nous lui avons repris dans le même temps 5872 voix).

 

Rien n’est parfait, bien entendu, mais il n’est qu’à regarder la présence de la CFTC Paris dans les médias pour mesurer l’influence grandissante que nous avons sur notre champ d’intervention social et économique.

 

Avons-nous un secret ? Certainement pas !

 

Mais nous avons des convictions, nous travaillons et nous sommes une équipe unie.

A nous de continuer à nous battre pour un monde où l’être humain est respecté dans sa double dimension matérielle et spirituelle, où le matérialisme financier ou idéologique cesse de ravager nos vies et la planète.

 

Ce que nous faisons, ce que nous ferons pour les salariés parisiens et leurs familles pèse et pèsera sur l’avenir de tous.

 

Joseph THOUVENEL

Secrétaire Général