CFTC Paris | Bon anniversaire Richard !
1975
post-template-default,single,single-post,postid-1975,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Bon anniversaire Richard !

Bon anniversaire Richard !

Le 10 octobre 2013, Monsieur Richard PORTES a été fait Docteur Honoris Causa de l’Université Paris-Dauphine. Toges rouges et écharpes d’hermine sont de sorties pour honorer cet économiste enseignant à la London Business School.

 

Comme il est d’usage, la carrière exemplaire de l’impétrant est décrite dans le détail. Nous apprendrons, notamment, que parmi ses multiples qualités, il est un amateur de vin éclairé.

 

Entre chaque discours, deux étudiants interprètent quelques morceaux de musique de chambre. Il s’agit d’une cérémonie réunissant le gratin des sachant en économie, ceux qui conseillent les puissants de ce monde, Richard PORTES conseillant pour sa part le gouvernement britannique et la commission européenne.

 

C’est donc musique classique et non majorettes et grosse caisse.

 

Chez ces gens là, on fait dans le sérieux ! Sérieux ne voulant pas forcément dire faire dans le vrai.

 

La preuve, aussi précise que fut l’évocation de la carrière de Richard PORTES, il y eu comme un léger oubli…

 

En 2007, le désormais Docteur Honoris Causa PORTES rédigea, avec son collègue Islandais FRIDDIK MAR BALDUSSON, un rapport établissant un diagnostic sur le système financier de l’Island.

Le document s’ouvre sur un constat des plus élogieux « L’internationalisation du secteur financier Islandais résulte de la libéralisation des marchés, de l’intégration Européenne et de la privatisation, dans un cadre institutionnel exceptionnellement sain. »

 

Il se termine ainsi « Par-dessus tout, l’internationalisation du secteur financier Islandais est une success story remarquable que les marchés devraient d’avantage reconnaître ».

 

Quant un  personnage de cette importance s’exprime, on l’écoute et on se dit que nous sommes bien peu de chose face à ces brillantes intelligences ultralibérales.

 

Un seul problème : Quelques mois après cette superbe analyse, l’Islande, ce « modèle », était en faillite !

 

Visiblement, ce plantage majeur qui apporte une nouvelle preuve que les fumeuses théories ultralibérales sont aussi dangereuses que celles de pépère Marx, n’ont pas émues les autorités de Paris-Dauphine. D’ailleurs, cela n’a jamais eu lieu puisque cet épisode a tout bonnement été rayé de la biographie du Dr PORTES.

 

Vas-y Richard ! Continue à prôner la déréglementation des marchés financiers puisqu’il ne s’est rien passé !

Tout  cela n’existe pas, sauf pour un petit peuple perdu au bout de l’Europe qui doit aujourd’hui réparer les dégâts sociaux et économiques, provoqués par les théories du bon Dr PORTES.

 

Des anecdotes significatives comme celle-ci, vous pouvez en découvrir de nombreuses dans l’ouvrage de Sophie COIGNARD et Roman GUIBERT « La caste cannibale » aux éditions Albin MICHEL – 20 euros.