CFTC Paris | Courageux Hongkongais
1993
post-template-default,single,single-post,postid-1993,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Courageux Hongkongais

Courageux Hongkongais


Chronique de J. THOUVENEL du 14.10.2014 sur Radio Notre Dame (100.7)
Lire la chronique, c’est bien ! L’écouter, c’est encore mieux !

A l’heure où j’écris ces lignes, des dizaines de milliers de manifestants pacifiques sont face à la police politique de Hong-Kong. Derrière le paravent du gouvernement de la presqu’île, c’est l’effroyable broyeuse du capitalo-communiste chinois qui se dissimule.

Comment en est-on arrivé là ?

Rappelez-vous, en 1997, Londres rétrocède Hong-Kong à la république populaire de Chine, en contrepartie Pékin s’engage à maintenir le système économique et législatif de la « région administrative spéciale ».

Pour le système économique, nos amis Britanniques et plus particulièrement les charmants financiers de la city se sont entendus comme larrons en foire avec les aimables dirigeants  du parti unique.

Pour la démocratie, promesses furent faites ! Engagements pris ! Juré, craché ! Que le grand dragon me dévore si je faillis ! Au plus tard en 2012, le gouvernement de Hong-Kong sera élu au suffrage universel.

Nous sommes en 2014 et les fils du ciel de la région administrative spéciale n’ont toujours rien vu venir…

Ou plutôt si ! Au mois de juin fut rendu public un livre blanc sur l’avenir des Hongkongais et là, rien sur l’élection au suffrage universel. Une grande partie de la population s’est sentie flouée, d’où cette mobilisation qui ne cesse de croître.

Remarquez la discrétion de l’Union Européenne en général et du gouvernement Britannique en particulier. Pourtant il s’agit, ni plus, ni moins, que de la violation d’un accord international conclu avec un pays de l’Union. Mais le violeur est une super puissance économique et financière. Depuis des décennies, il asservit son peuple, torture, emprisonne, assassine ; de notoriété publique il est même en train d’éliminer une nation entière, les Tibétains, qui n’ont pas la chance d’être classés espèce animale protégée.

Nous savons que derrière le sourire de convenance des despotes Pékinois, se dissimule un système ou l’être humain est réduit à rien ou presque. Une marchandise bonne à trimer pire qu’une bête pour remplir les rayons de nos grands magasins et les caisses de quelques TYRANS.

Ou pire encore : Potenta, riche, puissant et sans scrupule, recherche rein en bon état.

Pas de problème, livraison à domicile, après prélèvement sur prisonnier politique.

Courageux Hongkongais,  je ne sais quelle sera l’issue de votre juste combat, mais ne comptez pas trop sur le soutien réel des gouvernements occidentaux, eux qui chantent les vertus de la démocratie, entonnent périodiquement le grand hymne de la liberté, évoquent, la larme à l’œil, le sacrifice de ceux qui sont tombés pour « plus jamais ça ». Continueront à s’incliner devant le veau d’or et son digne représentant, la dictature communiste chinoise.

A la semaine prochaine !