CFTC Paris | Cumul des CDD excessif à la Poste
607
post-template-default,single,single-post,postid-607,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Cumul des CDD excessif à la Poste

Cumul des CDD excessif à la Poste

La Poste est accusée par la CFTC d’avoir violé le code du travail en n’incluant pas les mois ou les années passés en CDD dans l’ancienneté de près de 100.000 postiers, une affaire examinée mardi devant le tribunal de grande instance de Paris.
Le syndicat a prévu de manifester devant le tribunal, où l’audience doit se dérouler à partir de 15h00, alors que la direction a souligné le caractère « extravagant » de la procédure.

« Nous voulons faire reconnaître comme ancienneté la première contractualisation avec La Poste », sous forme de CDD, a déclaré Jean-Luc Jacques, président de la CFTC Postes.
Selon lui, « près de 100.000 salariés » de la Poste sont concernés car « à partir de 1991, avec le changement de statut, le recours aux CDD est devenu systématique pour l’embauche de non-fonctionnaires ».

De son côté, La Poste a précisé à l’AFP qu’elle « ne souhaite pas commenter une procédure en cours, mais souligne son caractère pour le moins extravagant ». Selon l’entreprise, 19.000 personnes en CDD ont vu leur contrat transformer en CDI entre 2005 et 2009, et « seulement 3,3% des salariés sont aujourd’hui en CDD ».

La CFTC affirme avoir « écrit aux 271 tribunaux de prud’hommes pour demander s’ils ont eu affaire la Poste dans une affaire de CDD. La réponse était positive pour 62% d’entre eux ». Les autres, relancés au téléphone, ont « en général dit qu’il ne voulaient pas répondre ou n’avaient pas le temps ».

Le Figaro.fr, le 31 mai 2010.