CFTC Paris | Dépêche AFP : La Poste: la CFTC quitte le comité contre la privatisation à cause de Besancenot
548
post-template-default,single,single-post,postid-548,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Dépêche AFP : La Poste: la CFTC quitte le comité contre la privatisation à cause de Besancenot

Dépêche AFP : La Poste: la CFTC quitte le comité contre la privatisation à cause de Besancenot

PARIS, 1 mars 2010 (AFP) – La CFTC a annoncé lundi avoir quitté le Comité national contre la privatisation de La Poste (CNPP), jour de la transformation de l’entreprise en société anonyme, en raison de son désaccord avec le porte-parole de NPA, Olivier Besancenot.

Le comité, qui regroupe syndicats, partis de gauche dont le NPA ainsi que des associations, avait organisé à l’automne un référendum contre le changement de statut de la Poste, revendiquant 2,3 millions de votes.

Un rassemblement du comité est prévu en fin de matinée devant l’Elysée, où doivent être remis les procès-verbaux de la « votation citoyenne », qui n’avait aucune valeur légale.

Selon la centrale chrétienne, les déclarations à la presse d’Olivier Besancenot « font penser qu’il pourrait être un porte-parole du CNPP et donc par ricochet celui de la CFTC« , qui « ne peut l’accepter ».

Le syndicat dénonce notamment l’attitude du leader de NPA, lors d’une manifestation le 15 décembre dernier devant l’assemblée nationale, dont il avait tenté d’escalader les grilles.

M. Besancenot, « aidé de quelques amis, a décidé de faire un happening, escaladant les grilles de l’Assemblée Nationale, pour capter la presse dans un but uniquement politicien », dit la CFTC, qui reste cependant dans l’intersyndicale des postiers.

La CFTC souligne par ailleurs que « la mission essentielle du CNPP devait rester le combat contre de la privatisation de La Poste et non être amalgamée avec d’autre sujets, comme le souhaitent d’autres membres » du CNPP.

« En effet la défense des services publics est un autre débat, tout aussi important, mais hors de la « compétence du Comité national contre la privatisation de La Poste » qui sera « pris en main par les structures interprofessionnelles de la CFTC« .

nth/pz/DS