CFTC Paris | Dire à son patron ce qu’on pense de lui est bon pour la santé
515
post-template-default,single,single-post,postid-515,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Dire à son patron ce qu’on pense de lui est bon pour la santé

Dire à son patron ce qu’on pense de lui est bon pour la santé

LONDRES, 13 jan 2010 (AFP) – Dire à son patron ce qu’on pense de lui est bon pour la santé, et permet en outre à son supérieur de s’améliorer, estime une étude présentée mercredi à une conférence de la British Psychological Society.

Les entreprises devraient être encouragées à offrir à leurs salariés la possibilité d’évaluer régulièrement leurs supérieurs hiérarchiques, afin d’avoir des « employés heureux, en bonne santé et non stressés », recommande l’étude présentée à Brighton (sud de l’Angleterre).

Pour les besoins de l’enquête, 150 cadres supérieurs ont été divisés en deux groupes: l’un a reçu une formation et des commentaires des personnes sous leur autorité tandis que l’autre groupe n’a rien reçu.

« Quand les cadres dirigeants recevaient des commentaires des employés, ils étaient plus enclins à modifier leur style de gestion et ils étaient donc perçus comme des cadres plus efficaces », écrivent les auteurs de l’étude.

Les employés qui peuvent être francs avec leur dirigeant évacuent leur stress, a expliqué Emma Donaldson-Feilder, une des expertes ayant mené l’étude. « Les conséquences du stress sont omniprésentes: symptômes psychologiques, comme l’anxiété ou la dépression, symptômes physiologiques, comme des palpitations ou de l’hypertension », a-t-elle déclaré.

Le stress est également une « cause significative de congés maladie et cela accentue la pression sur ceux qui restent au bureau pour gérer les affaires, ce qui coûte à la fois aux employés et à l’entreprise », a-t-elle ajouté.

mt/lv/et/ai eaf