CFTC Paris | Droit du travail : la justice Espagnole plus dure que la justice Française ?
2512
post-template-default,single,single-post,postid-2512,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Droit du travail : la justice Espagnole plus dure que la justice Française ?

Droit du travail : la justice Espagnole plus dure que la justice Française ?

tribunalsupremespain.jpgEn Espagne, l’entreprise d’embouteillage de Coca-Cola vient de voir le tribunal suprême (l’une des plus hautes instances juridiques du pays) annuler le plan de licenciement touchant 1190 salariés (dont 821 déjà licenciés).
Ibérian Partners l’embouteilleur est notamment  condamné à réintégrer le personnel licencié depuis plusieurs mois.
Les juges espagnols ont confirmé la décision de juin 2014 de l’audience nationale (entité judiciaire ibérique) déclarant nul le plan de licenciement en raison notamment de la réunion de plusieurs entreprises au sein d’un même groupe « dont la constitution et les effets n’ont jamais été communiqués ni négociés avec les représentants des travailleurs des différentes entreprises ».
Il est également reproché à Ibérian partners une atteinte au droit de grève en raison de l’embauche de personnel pour couvrir les absences des grévistes.

821 travailleurs à réintégrer, vous l’avez souvent vu en France, le pays dont l’économie d’après certains, est dangereusement mise en danger par les décisions prud’homales ?