CFTC Paris | Elections Européennes
1834
post-template-default,single,single-post,postid-1834,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Elections Européennes

Elections Européennes


Chronique de J. THOUVENEL du 20.05.2014 sur Radio Notre Dame (100.7)
Lire la chronique, c’est bien ! L’écouter, c’est encore mieux !

A l’approche des élections du Parlement Européen, se multiplient bien naturellement les émissions et débats consacrés à l’Europe
L’Europe à droite, l’Europe à gauche, l’Europe au centre, moins d’Europe, plus d’Europe, l’Europe autrement. Tout le monde en parle mais bien peu la définissent.

Est-ce une langue ? Un territoire géographique ? Un peuple ? Des langues ? Des territoires ? Des peuples ? Mais dans ce cas, lesquels ? Où, quand, comment ?
Autant de questions qui restent le plus souvent sans réponse, car cela obligerait les différents intervenants à aller au fond des choses au risque d’être politiquement incorrecte.
Les plus courageux et les plus cohérents parlent d’un espace de civilisation, c’est bien, mais cela me semble un peu court.
De quelle civilisation parle-t-on ?
Il me parait indéniable qu’il s’agit de la civilisation judéo-chrétienne.
Bien sûr, celle-ci, s’est construite et nourrie d’un certain nombre d’apports non négligeables grec, romains, celtes ect…
Mais les racines, le socle de l’Europe, c’est tout de même la civilisation judéo-chrétienne avec toutes ses diversités, ses spécificités, ses richesses culturelles, basées sur un même mode de pensée.
Celui qui, rend à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. Celui qui affirme que tout être humain est infiniment respectable, appelé à la transcendance et dont le respect de la dignité est inaliénable. Celui qui considère que le plus faible doit être protégé par le plus fort et que la société doit donc  défendre, l’enfant et son devenir, fusse en combattant l’égoïsme, les envies ou les pulsions des adultes.
C’est cette civilisation qui nous a apporté la démocratie, les droits et les devoirs de l’homme l’affirmation de la diversité du masculin et du féminin dans l’égalité et tant autre chose encore.
C’est l’abandon, l’ignorance ou le rejet des valeurs portées par cette société qui font dérailler  le beau projet européen, pour le transformer en un cadre administratif chargé de gérer une zone de libre échange.
Il est bien à plaindre celui qui a pour tout idéal l’augmentation d’un chiffre d’affaires ou la normalisation tatillonne des biens et services.
Alors que pouvons-nous faire pour construire notre Europe, celle qui respecte réellement les hommes et les nations ?
Commençons par le plus simple, un geste citoyen, mettre dans l’urne un bulletin après avoir fait le petit effort de lire les orientations et engagements des différentes listes.
Après, à chacun de se déterminer avec les critères qui lui semblent essentiels comme la défense de la vie, la protection de la famille ou la sauvegarde du repos dominicale.

Bon vote à tous et à la semaine prochaine !