CFTC Paris | EUROPE 1 – 31% pour la CFTC
1474
post-template-default,single,single-post,postid-1474,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

EUROPE 1 – 31% pour la CFTC

EUROPE 1 – 31% pour la CFTC

La CFTC a fait une percée impressionnante lors du renouvellement du Comité d’entreprise et des délégués du personnel d’Europe1 qui a eu lieu le 9 avril dernier. La liste qu’elle a présentée en commun avec le SNJ a remporté 15 sièges (CE et DP confondus) sur les 24 qui étaient en jeu. Présentée par la CFDT et Force Ouvrière, l’autre liste en lice n’a eu que 9 élus. En termes de représentativité, la CFTC est devenue la première organisation syndicale d’Europe1 avec 31% d’audience (!) devant le SNJ (29%), la CFDT et Force Ouvrière (20% chacune). Cette performance est d’autant plus remarquable que la section CFTC d’Europe1 avait perdu toute influence, il y a plusieurs années, du fait du départ de son délégué dans une autre filiale du groupe Lagardère.

 

A l’origine de ce chamboulement du paysage syndical : la convergence de vues entre l’un des syndicats « historiques » d’Europe1, le SNJ, et une petite vingtaine de salariés des programmes et des fonctions support de la station. Convergence sur la nécessité de renouveler fortement la pratique et le fonctionnement des institutions représentatives du personnel, en faisant « monter » des têtes nouvelles, en assurant une meilleure représentation de la diversité des métiers au sein de l’entreprise, et en ouvrant la voie à une plus grande collégialité dans la prise de décision du CE.

 

Le SNJ ne pouvant présenter des candidats que dans la rédaction, il fallait trouver une organisation syndicale acceptant de compléter la liste dans les autres parties de l’entreprise. Sollicitée 3 semaines avant l’élection, l’UD CFTC de Paris a immédiatement relevé le défi. Ainsi est née la liste SNJ-CFTC, baptisée « Faites entrer la nouveauté ». Cette liste a aussitôt mené campagne face à la liste présentée par les deux autres syndicats « historiques » de la station : la CFDT et Force Ouvrière. Une grande première pour les salariés d’Europe1, habitués jusque-là à une liste unique réunissant tous les syndicats de l’entreprise. Lesquels salariés se sont pris au jeu : le débat sur le rôle du CE et des DP et sur les enjeux collectifs de l’entreprise a pris une tournure jamais vue, avec, en bouquet final, une participation record le jour du scrutin : 78% de votants à l’échelle de l’entreprise ! Là aussi, du jamais vu.