CFTC Paris | Gattaz ne sait plus à quel saint se vouer !
2802
post-template-default,single,single-post,postid-2802,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Gattaz ne sait plus à quel saint se vouer !

Gattaz ne sait plus à quel saint se vouer !

Réactions des partenaires sociaux au plan pour l'emploi (extraits)

oups.jpgParis, 18 jan 2016 (AFP) – Premières réactions des organisations syndicales  et patronales au nouveau plan pour l'emploi détaillé lundi par le président de la République:

Déclaration de Pierre Gattaz (Medef) à l'AFP:  "ces mesures vont dans le bon sens, il faut les appliquer le plus vite possible", "Nous sommes comme Saint Thomas d'Aquin, nous attendons maintenant de voir des mesures concrètes après ces bonnes déclarations d'intention". Le patron du Medef a tout de même exprimé "un grand regret" devant "l'absence de modification du contrat de travail", l'exécutif n'ayant pas retenu sa proposition de contrat CDI "agile", plus facile à rompre. La transformation du CICE en baisse définitive de charges en 2017 "est une bonne chose", a-t-il estimé. Interrogé sur la prime d'embauche de 2.000 par an pour les PME, "nous préférerions quelque chose de durable" mais "si on transforme ces primes en baisses de charges durables, ça marchera".

Réaction de Joseph Thouvenel :

Monsieur Pierre GATTAZ, Président du Medef, vient d’indiquer à l’AFP qu’il était comme Saint-Thomas d’Aquin : « Nous attendons maintenant de voir des mesures concrètes après ces bonnes déclarations d’intention » a-t-il déclaré, commentant les vœux du Président de la République.

Nous nous réjouissons de voir le Président du Medef soutenir la voie tracée par Saint-Thomas d’Aquin au 13ème siècle, lui qui théorisa sur le juste salaire. Salaire suffisant pour que tout travailleur puisse vivre dignement, lui, sa famille et épargner.

La CFTC appelle le Medef à passer aux actes. Sur ce sujet, nous sommes comme Saint‑Thomas, l’apôtre (1er siècle), nous croyons ce que nous voyons sur les fiches de paie.

 Paris, le 18 janvier 2016.

Joseph THOUVENEL

Vice-président CFTC