CFTC Paris | Infirmières
99
post-template-default,single,single-post,postid-99,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Infirmières

Infirmières

Syndicat Santé Sociaux
Ile de France
Résidence de la Grange aux Belles 11,  rue Boy Zélenski 75010 PARIS
Tél : 01. 42. 49. 08. 00   Fax : 01. 42. 41. 71. 19
cftc.sante.sociaux.idf@wanadoo.fr
http://cftcsante78.blogspot.com/

 

 

 AVRIL 2007

 

CONDITIONS DE TRAVAIL : ALERTE !

 

Toute ressemblance avec des personnes existantes n’est pas une coïncidence.

Aline est aide soignante dans un hôpital public. Samedi prochain, elle organise une petite fête pour les 18 ans de sa fille Marion. Toute la famille sera réunie, même le parrain de Marion qui vient de l’autre bout de la France. Pour bénéficier de son week-end, Aline a dû faire un échange avec une collègue.

Aline vient d’apprendre que cette collègue vient de se faire mal au dos en portant toute seule un malade. PANIQUE ! Aline doit trouver rapidement une solution. Son cadre n’est pas joignable, car « convié » par la Direction à une énième réunion sur les « rôles et missions des cadres » (suite à une enquête déjà réalisée par le Ministère en 2001 – 2002 repris en 2005 – 2006 sans aucun résultat concret…. !). Ambiance tendue en rentrant le soir à la maison.  Son mari lui reproche de se laisser faire : week-ends supplémentaires, changement de repos….. Il lui rappelle que les vacances dernières ils n’ont eu que 12 jours ensemble. Tout cela pour quoi ? pour quelle RECONNAISSANCE ? Vingt ans de métier et toujours en classe normale !

Aline est dépitée. Si elle compte le médecin et la femme d’un patient, cela fait la 3éme fois qu’elle se fait « engueuler ». Elle l’aime, ce METIER, elle ne veut pas l’arrêter, encore que :

PLUS ASSEZ DE TEMPS pour s’occuper des patients, pour rassurer, expliquer, écouter, en bref,

PLUS ASSEZ DE TEMPS POUR FAIRE SON METIER CONVENABLEMENT.

 

Ø                     Cet exemple illustre ce que nous vivons toutes et tous, chaque jour, dans nos établissements. Restriction budgétaire, manque de personnels….. Quelles qu’en soient les causes, nous assistons à une DEGRADATION de nos CONDITIONS de TRAVAIL, dans le quotidien de nos vies professionnelles et familiales. Nous avons le sentiment d’un manque de RECONNAISSANCE du TRAVAIL ACCOMPLI.

 

Ø                     On nous parle maintenant de PRODUCTIVITE. Comment quantifier la productivité du soignant auprès du malade ? Essayons d’abord D’AMÉLIORER les conditions de travail au quotidien. Comment ? 

 

Ø                     A la CFTC, nous disons que cela passe d’abord par une MEILLEURE ECOUTE de l’agent, une prise en compte au mieux des intérêts communs des ses attentes tant professionnelles (formation,…) que personnelles (respect des plannings, congés, temps de repos…),

 

LA CFTC AGIT CHAQUE JOUR

POUR PRESERVER ET AMELIORER

 L’ARTICULATION

ENTRE VIE PROFESSIONNELLE ET VIE

FAMILIALE.

CFTC le syndicat constructif

 

ENSEMBLE, DONNONS NOUS LES MOYENS D’AGIR


POUR SOUTENIR LES POSITIONS CFTC,
PORTEZ VOUS CANDIDAT
POUR LES ELECTIONS AUX CAP/CTE