CFTC Paris | JO – Premiers records !
250
post-template-default,single,single-post,postid-250,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

JO – Premiers records !

JO – Premiers records !

JO de Pékin

Les premiers records sont tombés !

 

 

 

 

 

Dans la catégorie exploitation généralisée des travailleurs dans la production d’articles sous licence olympique :

          Record pour le travail des enfants.

          Record du salaire de misère avec non-respect du salaire minimum.

          Record du non-respect de la réglementation des heures de travail (jusqu’à 30 jours travaillés par mois).

          Record de distribution des amendes pour les salariés considérés comme peu productifs (ceux qui prennent une pause pipi par exemple).

 

Pour la CFTC, si « la pratique du sport est un droit de l’Homme », comme l’affirment les « principes fondamentaux de l’olympisme », le respect des normes sociales fondamentales en est également un, que le Comité Olympique Internationale se grandirait à faire respecter.

 

Depuis plus de 5 ans, avec la Confédération Syndicale Internationale, nous interpellons le CIO pour qu’il défende les travailleurs qui fabriquent des produits sous licence olympique, mais, en dehors de déclarations de principe, rien n’a été fait par les instances du CIO. Par contre, l’argent alimente les caisses du mouvement olympique, alors que les travailleurs qui créent ces richesses sont toujours exploités.

 

Comme le déclarait Lee Cheuk Yan, Secrétaire Général de la Confédération des Syndicats de Hong‑Kong, « les conditions abjectes dans lesquelles travaillent les employés de fournisseurs chinois de produits portant le label olympique, couvrent de honte aussi bien le CIO que le gouvernement chinois ».

 

La CFTC invite les membres du CIO à lire, comprendre et mettre en pratique leur propre charte qui précise en son article 1 « l’olympisme se veut créateur d’un style de vie fondé sur la joie dans l’effort, la valeur éducative du bon exemple et le respect des principes éthiques fondamentaux universels ».

 

 

Paris, le 07 août 2008.

 

 

Contact :          Joseph THOUVENEL