CFTC Paris | Journée mondiale du travail décent
265
post-template-default,single,single-post,postid-265,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Journée mondiale du travail décent

Journée mondiale du travail décent

Les 5 organisations françaises affiliées à la CES, en accord avec elle, ont décidé d’organiser le 7 octobre à Paris, en face du parvis « des droits de l’homme », sur la place du Trocadéro, de 17 H à 19 ou 20 h un concert avec plusieurs artistes engagés et des témoignages de syndicalistes français, européens et internationaux, permettant de rassembler le plus largement possible les salariés de notre pays.

Les organisations syndicales françaises (CGT, CFDT, UNSA, FO, CFTC) avec la CES appellent à un rassemblement- témoignages –concert, place du Trocadéro (parvis des droits de l’homme) à Paris

Le 7 Octobre prochain se dérouleront partout dans le monde des initiatives importantes de mobilisation des travailleurs à l’appel des confédérations nationales dans le prolongement de l’appel lancé par la CSI (Confédération syndicale internationale) sur « le travail décent ».

Cette question est au cœur du processus permettant d’inverser la spirale de la pauvreté grandissante pour la majorité de la population mondiale (Afrique, Asie, Amérique latine mais aussi, à une moindre mesure, dans les pays riches – 30 millions de travailleurs pauvres en Europe). Le développement des pays pauvres ne doit pas se traduire par un dumping social généralisé et des restructurations non maîtrisées.

Alors que 70 % des travailleurs dans le monde n’ont aucun contrat de travail, aucune protection sociale ni garantie d’emploi, sont en « travail informel », que 50 % de la population dispose de moins de 2 dollars par jour pour vivre, et que la précarité de l’emploi se développe à grande vitesse pour les autres, il est de la responsabilité première du syndicalisme de s’unir et d’agir aux niveaux nationaux, européen et mondial pour exiger des gouvernements et des entreprises :

  Le respect des droits sociaux fondamentaux adoptés à l’OIT en 1998 (droit d’organisation syndicale et de négociations collectives, interdiction de toutes discriminations, du travail des enfants, du travail forcé) et que les Etats doivent faire appliquer.

  d’emplois durables, assortis de garanties de protection sociale, de niveaux de salaires décents, de conditions de travail respectant la santé et la dignité des individus.

Cette initiative, qui se déroulera durant la présidence française de l’UE, prendra un caractère européen et mondial avec l’appui direct et le témoignage de la CES et de la CSI. (John Monks et Guy Ryder participeront à l’initiative).

Pour information, le site dédié à la journée du 07 octobre est : http://www.wddw.org/-Francais-

Les manifestations auront lieu partout dans le monde, cf carte : http://www.wddw.org/spip.php?page=map