CFTC Paris | La CFTC à l’abordage !
744
post-template-default,single,single-post,postid-744,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

La CFTC à l’abordage !

La CFTC à l’abordage !

« Le syndicalisme à la française, qui se réduit trop souvent à la confrontation et aux rapports de force sur la base d’une politisation excessive, n’est pas un modèle pour assurer la légitime représentation des personnels au sein des armées.

 

Cela dit, le tirage au sort, même s’il est effectué parmi des volontaires, donne au hasard une responsabilité qui doit être assurée par les personnes.

 

Défendre la condition militaire est nécessaire en interne, mais est aussi essentielle en externe.

 

Nombre de problèmes qui remontent des armées sont liés à des décisions budgétaires prisent en dehors des armées.

 

Il appartient au monde politique et, notamment, à la représentation nationale de donner les moyens à ceux à qui elle confie la mission essentielle de protéger notre territoire national, nos idéaux démocratiques et la paix sur la planète au risque de leur vie.

 

Quand le blocage est budgétaire, le Conseil Supérieur de la Fonction Militaire devrait pouvoir saisir la représentation nationale et celle-ci devrait avoir l’obligation de répondre.

 

La concertation, cet indispensable outil de cohésion, est d’abord question d’état d’esprit avant d’être l’enfant d’un règlement. Elle a toujours besoin que souffle l’esprit d’équilibre entre les droits et les devoirs et ce à tous les niveaux hiérarchiques.

 

Est-ce le cas, aujourd’hui, au sein des armées ? »