CFTC Paris | La CFTC envoie un Code du Travail à une sénatrice
174
post-template-default,single,single-post,postid-174,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

La CFTC envoie un Code du Travail à une sénatrice

La CFTC envoie un Code du Travail à une sénatrice

 
   PARIS, 10 jan 2008 (AFP) – La CFTC Ile-de-France a envoyé jeudi un exemplaire du Code du travail à la sénatrice UMP Isabelle Debré, à l’origine d’une disposition législative autorisant l’ouverture dominicale des enseignes d’ameublement, afin de lui « éviter de regrettables erreurs », selon le syndicat.
    Son amendement au projet de loi sur la consommation a « pour conséquence de faire travailler plus les salariés, tout en baissant leur rémunération », explique la CFTC dans son courrier accompagnant l’exemplaire du Code du Travail.
    « Il est vrai que dans le contexte économique et social actuel, il y avait urgence à légiférer sur la situation des canapés le dimanche », ironise-t-elle.
    « Si dans le futur, d’autres situations d’urgence sociale se présentaient à vous, le service juridique de la CFTC, et moi-même, serions heureux de vous apporter nos modestes lumières », conclut la lettre signée par Joseph Thouvenel, « coordinateur régional pour le repos dominical » et secrétaire général adjoint de la confédération CFTC.
    Le projet de loi sur la consommation, adopté définitivement par le Parlement le 20 décembre, a été critiqué par la gauche et les syndicats pour cette entorse faite au repos dominical.
    L’article du Code du travail qu’il amende ne comporte pas le principe de volontariat ni celui d’une majoration salariale.
    La sénatrice s’était appuyée sur la convention collective du secteur de l’ameublement qu’elle pensait protectrice. Or celle-ci, selon les syndicats, ne prévoit une majoration salariale de 100% que pour un « travail exceptionnel du dimanche » et non un travail régulier.

 

Union Régionale Ile de France

www.cftc-paris.fr                            

Madame Isabelle DEBRE
Sénateur
15 rue de Vaugirard
75291 PARIS CEDEX 06



 

Paris, le 11 janvier 2008.


Madame,

La CFTC Ile de France a le plaisir de vous offrir pour cet an neuf, un Code du Travail. Cet outil pourra sans doute vous éviter de regrettables erreurs, comme celle qui vous a fait défendre le 13 décembre 2007, un amendement ayant pour conséquence de faire travailler plus les salariés, tout en baissant leur rémunération.

Il est vrai que dans le contexte économique et social actuel, il y avait urgence à légiférer sur la situation des canapés le dimanche.

Si dans le futur, d’autres situations d’urgence sociale se présentaient à vous, le service juridique de la CFTC, et moi-même, serions heureux de vous apporter nos modestes lumières.

Veuillez agréer, Madame le Sénateur, l’expression de ma respectueuse considération.

 

Joseph THOUVENEL

Coordinateur Régional
pour le repos dominical