CFTC Paris | La durée du travail en France
2697
post-template-default,single,single-post,postid-2697,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

La durée du travail en France

La durée du travail en France

La durée du travail en France fait souvent polémique, mais où est la réalité ?

C’est ce qu’entreprend d’expliquer, aujourd’hui, Joseph THOUVENEL en mettant les auditeurs à contribution.

Chronique de J. THOUVENEL du 17.11.2015 sur Radio Notre Dame (100.7)
Lire la chronique, c'est bien ! L'écouter, c'est encore mieux !

temps-de-travail_-_copie.jpgBonjour à tous
J’entendais encore récemment sur une radio périphérique un expert économique, du moins était-il présenté comme tel, évoquer le carcan des 35 heures.
Si j’en crois le Petit Robert, le carcan était « un collier de fer fixé à un poteau pour y attacher par le cou un criminel condamné à l’exposition publique ».
Diable, les 35 heures seraient donc un monstrueux outil contraignant de façon particulièrement cruelle entreprises et salariés, ou du moins, dans l’esprit de notre spécialiste, une obligation rigide et impérieuse dont on ne peut se dégager.
Chers auditeurs, j’ai un service à vous demander, l’une ou l’un d’entre vous peut-il me fournir le texte qui interdit à une entreprise de faire travailler ses salariés plus de 35 heures par semaine ?
J’ai beau fouiller notre Code du Travail, le retourner dans tous les sens, étudier lois et décrets, je ne vois inscrit nulle part cette obligation impérative.
Les 35 heures sont un seuil à partir duquel les heures effectuées en plus, appelées heures supplémentaires, sont majorées de 25%, 10% si un accord le prévoit.
La limite de la durée du travail au cours d’une même semaine est de 48 heures, pouvant aller jusqu’à 62 heures par dérogation.
Ces limites sont celles fixées par une directive européenne, reprise comme la loi l’exige dans le Code du Travail.
Il est donc faux de dire, répéter, écrire et rabâcher que la durée du travail est limitée à 35 heures dans notre pays.
À noter qu’un salarié ne peut refuser d’effectuer des heures supplémentaires si on le lui demande.
Il n’y a donc pas de problème de durée du travail en France.
Il peut éventuellement y avoir un problème de coût du travail.
Payer 25% en plus l’heure de travail supplémentaire peut obérer la rentabilité de certaines activités.
C’est donc ce sujet qu’il faut traiter et cesser de clamer à la face du monde que la France serait un pays de fainéants.
Jusqu’à Jeb BUSH, le candidat à l’investiture républicaine aux États-Unis, qui est tombé dans le panneau de cette propagande trompeuse.
Lors d’un débat télévisé, il s’était gaussé de la durée du travail en France en attaquant son rival, l’accusant d’absentéisme au sénat.
Il s’en est excusé avec courage et élégance devant la presse en reconnaissant : « J’ai commis une erreur en déclarant que le congrès fonctionnait sur la semaine de travail en France », « Je sais maintenant que la durée moyenne du travail hebdomadaire en France est supérieure à la durée moyenne en Allemagne. Donc, mon Dieu, j’ai totalement insulté un pays entier, notre premier allié qui nous a aidés à devenir une nation libre. Je lui présente mes excuses. »
Merci Monsieur BUSH.
Si tous les économistes aux petits pieds et autres commentateurs cancannants avaient l’honnêteté intellectuelle de reconnaître qu’ils se trompent et nous trompent depuis des années, je leur en saurais gré et les écouterais peut-être un peu plus attentivement.
À la semaine prochaine.