CFTC Paris | « La Loco », célèbre discothèque parisienne, menacée, le personnel mobilisé
461
post-template-default,single,single-post,postid-461,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

« La Loco », célèbre discothèque parisienne, menacée, le personnel mobilisé

« La Loco », célèbre discothèque parisienne, menacée, le personnel mobilisé

AFP – PARIS — Le personnel de la discothèque « La Loco », l'un des hauts lieux des nuits parisiennes, s'indigne dans un communiqué du « mépris » du Tribunal de Commerce de Paris qui a rejeté un plan de continuation au profit d'une reprise pour une autre activité par Le Moulin Rouge, voisin immédiat.

Appelant à soutenir le plan de continuation de la discothèque et ses 50 emplois, une banderole a été déployée sur la façade du club situé dans le même immeuble que le temple du french cancan, surmonté du célèbre moulin rouge, en plein coeur de Pigalle.

« Nos emplois à la poubelle. Tous avec nos patrons ! », peut-on lire sur la banderole du personnel qui a reçu le soutien de la CFDT et de la CFTC.

Le 22 octobre, le Tribunal de Commerce a refusé le plan de continuation après six mois d'observation dans le cadre d'un règlement judiciaire.

Mettant fin à l'activité de discothèque, les juges ont retenu finalement un plan de reprise par Le Moulin Rouge, propriétaire des murs de la discothèque, qui transformera les 2.500 m2 du club en musée et café touristique.

« Les salariés de la +Loco+ s'indignent du mépris du tribunal qui a +oublié+ de prendre en considération l'offre de reprise du personnel. Nous accueillons plus de 3.500 clients chaque week-end. La poursuite de l'activité est tout-à-fait viable ! », a souligné à l'AFP Denny Fisher, un cadre de la « Loco » annonçant une procédure d'appel.

De son côté, la direction du « Moulin Rouge » se dit « sereine »: « Le tribunal a retenu notre plan de reprise qui prévoie le maintien de 20 emplois de la discothèque. Nous fêtons cette année nos 120 ans et nous souhaitons nous agrandir en retrouvant l'intégralité des locaux que nous occupions à l'origine, avec la création d'un +Café Moulin Rouge+ et d'un musée », a indiqué Fanny Rabasse, chargée de la communication.