CFTC Paris | La position de la CFTC concernant les RROM*
663
post-template-default,single,single-post,postid-663,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

La position de la CFTC concernant les RROM*

La position de la CFTC concernant les RROM*

Communiqué commun des syndicats CARTEL ALFA Roumanie et CFTC France

La Confédération Nationale Syndicale « Cartel Alfa » et la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens « CFTC » expriment leur inquiétude face aux politiques stigmatisant des minorités au sein de l’Union Européenne.

Nos deux organisations tiennent à rappeler qu’il appartient aux gouvernements de nos pays respectifs et à l’Union Européenne, de mettre en place les politiques visant à éradiquer la pauvreté sur notre continent, tout en respectant les particularismes notamment des minorités comme les RROM*.
 
Nos deux organisations affirment qu’il est contraire à toutes nos valeurs de stigmatiser une partie de la population en fonction de ses origines, de sa race ou de sa religion.
 
Nous rappelons que si les citoyens de l’Union ont des droits, ils ont aussi des devoirs. La libre circulation eu sein de l’Europe ne peut s’entendre que si chacun respecte les lois des pays d’accueil.
 
Cartel Alfa et la CFTC affirment une fois de plus que sans une politique économique dynamique, visant au plein emploi et sans un effort renforcé et constant d’éducation, notamment vis-à-vis des minorités fortement touchées par l’illettrisme et la déscolarisation, nous ne sortirons pas de la crise.
 
Cartel Alfa et la CFTC appellent l’ensemble des acteurs et responsables à faire preuve d’une juste humanité et à choisir la voie de l’efficacité pérenne.
 
Jacques VOISIN
Président Confédéral de la CFTC
 
Bogdan Iuliu HOSSU,
Président CNS Cartel ALFA
 
*conformément au terme utilisé par cette communauté quand elle parle d’elle