CFTC Paris | La retraite pour les nuls.
728
post-template-default,single,single-post,postid-728,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

La retraite pour les nuls.

La retraite pour les nuls.

Monsieur Jean a perdu son emploi à 57 ans. Faillite de l’entreprise suite à de malencontreux placements sur les marchés financiers.

Monsieur Jean n’est pas fainéant mais à son âge, trouver une embauche, c’est aussi facile que de devenir danseuse au Moulin Rouge, comme le lui a dit la dame de Pôle Emploi.

Monsieur Jean continue à chercher, mais en 1 an, il n’a eu que deux contrats d’une semaine via une société d’Intérim. Et aujourd’hui, Monsieur Jean n’est pas content.

A 60 ans, pensait-il, il pourrait prendre sa retraite ! Et on vient lui raconter qu’il faudra qu’il travaille jusqu’à 62 ans !

Lui qui voudrait déjà pouvoir travailler jusqu’à 60, commence à être plus qu’agacé par les déclarations péremptoires de ces messieurs à cravate, lui expliquant qu’il devra travailler deux ans de plus. Mais lui, il voudrait déjà travailler un mois, qu’on lui donne sa chance, juste un petit mois !

Enfin, s’il y a une chance à donner, il préfèrerait qu’on la donne à son fils, qui après avoir terminé ses études. Ha, ce BAC avec mention, quelle fierté ce fut dans la famille !

Galères de stage en contrats à durée déterminée,  de formations en boulots précaires.

Monsieur Jean n’a pas fait l’ENA, mais il sait que décréter que vous devrez travailler jusqu’à 62 ans quand la chasse aux seniors commence dès 50 ans dans les entreprises, ça n’a pas de sens !

Dire qu’il faut travailler plus, quand les jeunes sont au chômage, cela n’en a pas non plus ! C’est pour cela que Monsieur Jean n’est pas content.

A mardi prochain !