CFTC Paris | Le Compte Personnel d’Activité (CPA)
4783
post-template-default,single,single-post,postid-4783,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le Compte Personnel d’Activité (CPA)

Le Compte Personnel d’Activité (CPA)

Lire la suite.

 

La CFTC accueille avec enthousiasme la concrétisation de ce compte dont elle défend le principe depuis ses débuts. Elle tient par ailleurs à souligner le respect du calendrier. Elle continue pour autant à défendre une vision plus ambitieuse du dispositif à travers son engagement dans les différents groupes de travail « un outil durable d’émancipation et de promotion sociale », selon le Premier Ministre.

Le CPA a été lancé officiellement le jeudi 12 janvier 2017 à la Cité des Sciences et de l’Industrie. Bernard CAZENEUVE, le Premier ministre, et Myriam EL KHOMRI, la ministre du Travail, ont présenté ce nouveau dispositif destiné à réinventer la vie du travailleur et permettre son adaptation à l’évolution du monde économique.

La CFTC accueille avec enthousiasme la concrétisation de ce compte dont le défend le principe depuis ses débuts.

Myriam EL KHOMRI a commencé sa prise de parole en remerciant les partenaires sociaux de leur contribution. Philippe Louis, Président de la CFTC et Maxime Dumont, Secrétaire Confédéral en charge de la formation professionnelle, étaient, de fait, présents pour accompagner ce lancement.

Le site, moncompteactivite.gouv.fr, en ligne depuis le lundi 9 janvier, a été présenté de manière pratique par la ministre du Travail. Cette plateforme innovante, élaborée par le ministère et un groupe de start-ups, rassemble les 3 comptes qui constituent le CPA :

-le CPF (Compte personnel de formation, anciennement Droit individuel à la formation), l’élément essentiel,

-le C3P (Compte personnel de prévention de la pénibilité) et,

-le CEC (Compte Engagement Citoyen).

« La pertinence du CPA dépend de sa capacité à faire intervenir le numérique », a souligné la ministre du Travail.

En effet le site propose :

-Un espace « profil » où les compétences du salarié  sont inscrites, puis seront complétée,
-Un espace « projet » pour se former,
-Un espace « mes droits »,
-Un espace « mes bulletins de salaires », désormais dématérialisés.

Ce dispositif a été pensé pour rendre les salariés autonomes face à leur parcours professionnel, sans pour autant viser le remplacement de l’accompagnement humain, comme l’ont rappelé les différents intervenants.