CFTC Paris | Le Martyrologue de Myriam
2211
post-template-default,single,single-post,postid-2211,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le Martyrologue de Myriam

Le Martyrologue de Myriam

Chronique de J. THOUVENEL du 31.03.2015 sur Radio Notre Dame (100.7)
Lire la chronique, c'est bien ! L'écouter, c'est encore mieux !

esclavage.jpg
Ce dont Myriam était la plus fière, c’était sa boîte de crayons de couleurs, offerte le jour de sa rentrée au collège.

Pour ses 11 ans, son parrain lui avait rajouté un ensemble de tubes de peinture, gouache et autres pastels.

Déjà, elle se voyait restituer avec ses pinceaux, les ocres du sable et la puissance du soleil.

Mais c’était avant !

Avant que les barbares ne déferlent sur son  village, avant que l’église ne soit incendiée, le curé crucifié, yeux crevés, langue coupée.

Avant que sous ses yeux horrifiés, son père fidèle à sa foi et à celle de ses ancêtres ne soit égorgé.

Égorgé et non décapité, comme on le dit, en occident.

Égorgé, comme un animal, car à celui qui ne se soumet pas à l’état islamiste, on dénie toute humanité.

Myriam, sa mère et ses sœurs ont été transportées dans des cages jusqu’au marché aux esclaves de Mossoul.

Le site IRAQUINEEWS nous donne les tarifs.

Pour une fillette de 1 à 9 ans 200 000 Dinars soit 138 €

Pour une fille de 10 à 20 ans150 000 Dinars soit 104 €

Une femme de 20 à 30 ans 100 000 Dinars soit 69 €

Une femme de 30 à 40 ans 75 000 Dinars soit 52 €.

Une femme de 40 à 50 ans 50 000 Dinars soit 35 €

Pour les plus âgées, leur prix ne justifiant pas la nourriture et le coût du transport, elles furent, à leur tour, égorgées.

Myriam fut achetée avec 4 de ses sœurs d’infortune par un riche habitant du Golfe. Car si dans le nouveau califat, il est interdit d’acheter plus de 3 femmes, cette proscription ne concerne pas certains étrangers comme les turcs ou les résidents du golfe.

Et pendant ce temps, le secrétaire général de l’ONU déclare, espérer pouvoir « réunir un groupe d’hommes et de femmes respecté ayant une connaissance approfondie des secteurs religieux, civil, culturel, universitaire et des affaires de la région » afin de constituer un groupe d’experts.

L’objectif : « développer un plan d’action pour empêcher l’extrémisme violent » qui sera lancé en septembre.

Exodes, enlèvements, persécutions, massacres peuvent continuer. La conscience universelle s’émeut avec économie, ordre et méthode.

Les experts vont expertiser, les spécialistes colloqués, les représentants des nations s’attrister et l’abominable liste du Martyrologue s’allonger.

Puisse un jour, petite Myriam, nous pardonner ton abandon et celle de ta communauté.

Puisse un jour, petite Myriam, nous pardonner, notre lâcheté et celle de nos gouvernements.

Puisse un jour, petite Myriam, trouver la paix et la justice pour des siècles et des siècles.


À la semaine prochaine !