CFTC Paris | Les valeurs de la CFTC sont incompatibles avec le totalitarisme et la xénophobie
807
post-template-default,single,single-post,postid-807,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Les valeurs de la CFTC sont incompatibles avec le totalitarisme et la xénophobie

Les valeurs de la CFTC sont incompatibles avec le totalitarisme et la xénophobie

Par Marc Landré le 17 mars 2011 – le blog du Figaro

Syndicat et FN : deux poids deux mesures

(……)

La position de la CFTC est encore plus explicite. « Cette déclaration porte sur les valeurs du syndicalisme mais on ne va pas signer un texte qui ne définit pas précisément quelles sont ces valeurs« , justifie Joseph THOUVENEL, le secrétaire général adjoint de la centrale chrétienne. Le patron de la CFTC Paris va plus loin en expliquant que « nous n’avons pas les mêmes valeurs » que certains syndicats dans l’intersyndicale. « Certains syndicats ont refusé lors du conflit sur les retraites que l’on appelle à des manifestations non violentes, rapporte-t-il. Certains ont également oublié qu’ils défendaient il n’y a pas si longtemps que cela des régimes totalitaires qui régnaient sur la moitié de l’Europe. On n’a pas, nous, un secrétaire général qui a soutenu un parti totalitaire ni même qui a été membre du bureau politique de son émanation en France. » Une allusion à peine voilée à Bernard THIBAULT qui a longtemps été membre de la direction du PCF, comme l’ensemble de ses prédécesseurs… Pourtant la CFTC a au moins l’un de ses cadres, Pascal Brand, Vice-Président de la CAF de Créteil, qui possède depuis des années un mandat politique : Ajdoint au Maire de Gentilly, en charge des questions de logement, d’habitat et d’enseignement. Pis, Pascal Brand est même candidat suppléant aux cantonales dans le Val de Marne sur une liste…. Front de Gauche. « On en a été informé lundi et on a fait partir un courrier pour lui rappeler que son engagement politique était incompatible avec ses mandats syndicaux, reconnait Joseph Thouvenel. La règle s’applique aussi pour le Front de Gauche. Il doit donc laisser tomber ses mandats, pas juste le temps de la campagne. »

(….)


>>> Téléchargez l’intégralité de l’article.