CFTC Paris | Lu dans Liaisons Sociales : Mise en œuvre du régime de frais de santé des intérimaires.
2771
post-template-default,single,single-post,postid-2771,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Lu dans Liaisons Sociales : Mise en œuvre du régime de frais de santé des intérimaires.

Lu dans Liaisons Sociales : Mise en œuvre du régime de frais de santé des intérimaires.

cftc-manpower-ed6c75-h900.jpg
La CFTC Manpower s’est félicité le 22 décembre 2015, que tous les partenaires sociaux du travail temporaire aient signé un accord organisant, au niveau de la branche, la couverture santé complémentaire obligatoire des salariés intérimaires. Comme le prévoit la loi, cette assurance complémentaire santé des salariés intérimaires entrera en vigueur dès le 1er janvier 2016, souligne la CFTC. Rappelant qu’elle n’avait pas signé, le 4 juin 2015, l’accord fixant les contours du futur régime, elle estime qu’elle a obtenu, au final un droit réellement universel pour tous les intérimaires, y compris les plus précaires. Elle revendique également un rôle dans le choix du Fonds d’action sociale du travail temporaire (Fastt), pour le pilotage du régime, « car cette institution avait toute la légitimité historique et la compétence technique pour le faire ».

Les intérimaires ayant travaillé moins de 414 heures au cours des douze derniers mois, non seulement, seront couverts,liaisons_sociales.png mais auront un choix de couverture à faire. Ils pourront adhérer au régime de branche, avec le paiement de la cotisation à 100% par l’intérimaire, mais la perception d’un « chèque santé » payé par l’employeur et la possibilité d’une aide complémentaire du Fastt sous condition de ressource. Autre possibilité adhérer à une autre complémentaire santé, l’intérimaire n’ayant alors droit qu’au seul « chèque santé » et perdront le bénéfice de la potentielle aide complémentaire du Fastt.