CFTC Paris | Lu sur Tripalio: Clause Molière : quand la CGT et la CFDT servent la soupe au Front National
4582
post-template-default,single,single-post,postid-4582,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Lu sur Tripalio: Clause Molière : quand la CGT et la CFDT servent la soupe au Front National

Lu sur Tripalio: Clause Molière : quand la CGT et la CFDT servent la soupe au Front National

Lire la suite

Jusqu’à présent, comme la CFE-CGC, la CFTC n’a pas officiellement arrêté de position concernant la clause Molière. Dans un cadre européen, Joseph Thouvenel, vice-président de l’organisation, a toutefois récemment dû dire ce qu’il en pensait. Il approuve la raison mise en avant par les pouvoirs publics afin de justifier la clause : celle de la sécurité des travailleurs. « Il est normal que les personnes concernées puissent comprendre [les consignes de sécurité], il en va de leur santé et de leur sécurité ». Non sans ironie, M. Thouvenel estime d’ailleurs que « s’il est sans intérêt de comprendre ces consignes, c’est qu’elles ne servent à rien : simplifions la réglementation ». Imparable ! Et surtout rusé : la CFTC refuse ainsi de se laisser entraîner dans certains débats…

lire l’intégralité de l’article