CFTC Paris | Lundi de Pentecôte – C’est mieux mais pas parfait !
220
post-template-default,single,single-post,postid-220,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Lundi de Pentecôte – C’est mieux mais pas parfait !

Lundi de Pentecôte – C’est mieux mais pas parfait !

 

Pentecôte chômée ou en grève !

 

 

 

 

 

La CFTC se réjouit d’avoir obtenu, grâce à son action et au soutien de dizaines de milliers de salariés (plus de 150.000 signatures recueillies avec le collectif des amis du lundi), le retour progressif à la normale pour le Lundi de Pentecôte, notamment par :

          La réaffirmation du caractère férié de ce jour par une décision du Conseil d’Etat en 2005 ;

          Le retour du principe du Lundi de Pentecôte chômé par la Loi du 16 avril 2008.

 

La CFTC s’oppose fermement à l’obligation pour les salariés de travailler sans contrepartie de rémunération, règle qu’elle a attaqué devant les juridictions européennes.

 

Pour la CFTC, c’est l’ensemble de la collectivité nationale qui doit assurer le nécessaire effort de solidarité envers les personnes âgées et handicapées et ce, proportionnellement aux facultés contributives de chacun.

 

La CFTC rappelle qu’il n’existe pas de journée de solidarité, que l’on travaille ou non à la Pentecôte, ou tout autre jour, cela n’ajoute ni n’enlève aucun euro à la CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie), celle-ci étant automatiquement alimentée tous les mois par une taxe de 0,3 % sur les salaires.

 

La CFTC souligne que le financement de l’autonomie est tout à fait inéquitable puisqu’il repose quasi exclusivement sur les salariés, via cette taxe mensuelle.

 

Cette année, compte tenu de la proximité de la publication de la Loi avec le Lundi de Pentecôte, la négociation d’entreprise n’a pas le temps d’aboutir avant le 12 mai pour fixer les conditions de cette nouvelle corvée. De ce fait, certaines entreprises continueront à ouvrir à la Pentecôte.

 

Pour celles-ci, la CFTC couvre l’ensemble des salariés qui n’iront pas travailler par un mot d’ordre de grève nationale comme les années précédentes.

 

La CFTC souhaite à tous une Pentecôte de solidarité familiale ou de lien social à travers des manifestations sportives, touristiques, culturelles, politiques ou religieuses.

 

La CFTC continuera à se battre pour une vraie solidarité, juste et équitable.

 

 

Paris, le 06 mai 2008.

 

Contact :           Joseph THOUVENEL