CFTC Paris | Neo Security : la CFTC en bonne action
1237
post-template-default,single,single-post,postid-1237,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Neo Security : la CFTC en bonne action

Neo Security : la CFTC en bonne action

 

 

 

NEO SECURITY – SORTIE DE CRISE

 

Engagé depuis le début dans les différentes négociations menées avec les administrateurs judiciaires et les éventuels repreneurs de la société Néo Security, le syndicat SNEPS-CFTC a toujours oeuvré pour qu’un maximum de salariés soient repris et que les acquis sociaux soient maintenus.

Le 31 juillet 2012, en signant avec l’ensemble des autres Organisations Syndicales les accords suspensifs de l’offre de reprise présentée par le Groupe FIDUCIAL, le syndicat SNEPS-CFTC a validé la reprise de 3 320 salariés de l’entreprise Néo Security. L’autre repreneur potentiel a limité son offre de reprise au contrat de surveillance de l’ambassade américaine soit 181 personnes. Ces offres portent la reprise totale à 3501 salariés.

 

Même si ces offres ne répondent pas entièrement à nos attentes de maintien de la totalité des emplois, le syndicat SNEPS-CFTC a obtenu des avancées notables lors des négociations :

 

  • En complément des critères de reprise « économiques » imposés par le repreneur, le syndicat SNEPS-CFTC a obtenu la prise en compte de critères « sociaux » permettant ainsi de protéger les salariés susceptibles de rencontrer des difficultés à l’embauche.
  • Soucieux de maintenir les acquis sociaux, le syndicat SNEPS-CFTC a également réussi à maintenir la prime de dépannage même si celle-ci a été revue à la baisse.
  • Enfin, et parce que chaque emploi compte, les salariés potentiellement non repris devraient pouvoir bénéficier d’une poursuite temporaire de l’activité, permettant ainsi à des repreneurs potentiels de formaliser leurs offres de reprise et le transfert des salariés.

 

Le 2 août 2012, ces offres de reprise seront présentées au Tribunal de Commerce de Paris. S’appuyant sur la décision des Organisations Syndicales et l’avis de l’administrateur judiciaire, le Tribunal devrait valider sans restriction ces offres de reprise.

 

L’angoisse et l’inquiétude vécues par les salariés du groupe durant ces 5 dernières années s’achèvent enfin. Le syndicat SNEPS-CFTC espère que Fiducial tiendra ses engagements et pourra garantir la pérennité des emplois que nous venons de sauver.

 

Paris, le 1er août 2012

 

Contacts presse :

Bruno BRUN – Délégué Syndical Central CFTC – 06 03 30 92 33

Stéphane BOUDON – Délégué Syndical CFTC, Titulaire au CCE – 06 07 39 80 86