CFTC Paris | péché d’orgueil à Bruxelles
2971
post-template-default,single,single-post,postid-2971,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

péché d’orgueil à Bruxelles

péché d’orgueil à Bruxelles

 

Chronique de J. THOUVENEL du 05.04.2016 sur Radio Notre Dame (100.7)
Lire la chronique, c'est bien ! L'écouter, c'est encore mieux !

Bonjour à toutes et à tous

maire_bruxelles.jpgReçu à la mairie de Paris, Monsieur Yvan MAYEUR, le bourgmestre de Bruxelles,  a fait d’intéressantes déclarations. Après avoir souligné, à juste titre, que ce sont les mêmes assassins qui ont frappés Paris et Bruxelles, il donne sa recette pour mettre fin au terrorisme, au fanatisme : « c’est par l’éducation, les sciences et la culture que l’on vaincra les ténèbres » a-t-il affirmé. Phrase largement reprise et diffusée par les médias ; j’ai même entendu quelques liseurs de dépêches radiophoniques se pâmer d’aise et adresser moult compliments à l’auteur de cette puissante proclamation.

Comment combattre ce que l’on est incapable de nommer ? D’accord, il s’agit de terrorisme, de fanatisme, mais puisque nous sommes dans les « ismes », n’oublions pas l’islamisme, car sauf erreur de ma part c’est de cela dont il s’agit. Plus intéressant peut-être, est cette trilogie « éducation, science et culture »assenée sans plus d’explication.

Le sieur BEN LADEN issu d’une riche famille saoudienne, lui qui parlait plusieurs langues et avait usé ses fonds de burnous sur les bancs de la faculté, était-il démuni d’éducation, de science et de culture ? Que nenni.
Les meurtriers de Toulouse, Paris ou Bruxelles étaient-ils analphabètes, une bande d’ignorants élevés loin des écoles de la République ou de l’état Belge ? Pas du tout.

Si l’on veut avancer dans ce débat indispensable, il faut préciser les choses. De quelle éducation, de quelle science, de quelle culture parlons-nous ? Un rapide coup d’œil dans le rétroviseur de l’histoire devrait nous éclairer.

L’abject haras du 3e Reich, basé sur la sélection raciale, a-t-il été inventé, promu, soutenu par des personnes sans éducation, éloigné de la science et de la culture ? Reinhard HEYDRICH, un des géniteurs de la solution finale est le fils d’un compositeur connu, sa mère enseigne le piano et est inspectrice de l’école d’institutrice, lui-même joue du violon de belle façon.
Son complice, Heinrich HIMMLER, décrit comme un excellent élève, est le fils d’un professeur au sein d’un des lycées les plus réputés d’Allemagne.
Vladimir Ilitch OULIANOV dit Lénine, issu d’un milieu intellectuellement et socialement favorisé, élève brillant qui étudie le français, l’allemand, le latin, le grec ancien, et bien sur le russe n’était pas un rustre.

Il est pourtant, un des co-organisateurs de l’abominable termitière soviétique. Cette société concentrationnaire de la science sans conscience, portée, chantée, vantée par des palanquées de scientifiques, artistes et autres enseignants diplômés et certifiés.

Ce qui se cache derrière le tryptique du bourgmestre de Bruxelles, c’est l’orgueil incommensurable de ceux qui veulent bannir le divin de notre société, oubliant qu’en nous enlevant notre spiritualité c’est notre humanité qu’on assassine.

A la semaine prochaine