CFTC Paris | principes de la validation des acquis de l’expérience
4990
post-template-default,single,single-post,postid-4990,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

principes de la validation des acquis de l’expérience

principes de la validation des acquis de l’expérience

Toute personne engagée dans la vie active, salariés, non-salariés, demandeurs d’emploi, est en droit de faire valider les acquis de son expérience professionnelle.

La finalité de la VAE est d’obtenir un diplôme, un titre à finalité professionnelle, un certificat de qualification.

Par expérience professionnelle, on entend une activité salariée, non salariée, bénévole ou de volontariat. Sont également pris en compte les mandats de conseiller municipal, départemental ou régional et l’exercice de responsabilités syndicales.

La validation est effectuée par un jury, qui peut accorder le diplôme ou le titre visé en totalité. En cas de validation partielle, le jury se prononce sur la nature des connaissances et aptitudes devant faire l’objet d’un contrôle complémentaire.

A noter après vingt ans d’activité professionnelle et à compter de 45 ans le salarié bénéficie d’une priorité d’accès à la VAE s’il justifie d’un an d’ancienneté dans l’entreprise.