CFTC Paris | PSE FRANFINANCE CYNISME OU HYPOCRISIE ?
1445
post-template-default,single,single-post,postid-1445,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

PSE FRANFINANCE CYNISME OU HYPOCRISIE ?

PSE FRANFINANCE CYNISME OU HYPOCRISIE ?

Franfinance  (filiale  de la Société Générale) a ouvert un PSE invoquant les incidences de la Loi Lagarde sur son activité. La modification du cadre réglementaire du crédit à la consommation n’est pas survenue ex-nihilo. Depuis de nombreuses années les associations de consommateurs et les pouvoirs publics souhaitaient un encadrement de cette activité avec des garanties pour les consommateurs. C’est après un long processus de consultation et de débats, qu’un cadre législatif c’est imposé. Invoquer cette loi pour justifier un plan social est aberrant et traduit au mieux une absence de volonté d’anticipation, au pire un calcul cynique. Aujourd’hui la Direction de Franfinance annonce  publiquement qu’elle va effectuer un PSE sans licenciements…

Ceci procède de la mauvaise foi la plus éhontée. Avec la fermeture de son réseau d’agence c’est plus de 120 salariés impactés dont 70 (majoritairement des femmes avec de nombreuses années d’ancienneté) menacés de licenciements. La direction argue d’offres de reclassements, mais celles-ci ne sont pas forcément faites sur un périmètre géographique acceptable. Quand aux mesures d’accompagnements minimalistes, voire provocantes elles feraient passer les PSE de l’industrie pour une oeuvre philanthropique. Les salariés de Franfinance sont-ils des salariés de seconde zone pour ne pas bénéficier des mêmes mesures que celles régissant les PSE de la maison mère ?

Ce n’est pas aux salariés de payer les pots cassés des carences stratégiques de nos dirigeants.      

 

 

Délégué Syndical,

Abdelnasser BOUKTHIR