CFTC Paris | Quand Chabot joue les chameaux !
357
post-template-default,single,single-post,postid-357,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Quand Chabot joue les chameaux !

Quand Chabot joue les chameaux !

Mme Arlette organise ce 23 avril dans « à vous de juger » sur France 2, une causerie avec Brice HORTEFEUX (Ministre du Travail), Jean-François COPE (Président du Groupe UMP à l’Assemblée) et les secrétaires Généraux CGT, FO et CFDT.

 

Bien entendu, malgré nos demandes répétées, Jacques VOISIN n’est pas invité ! Il est vrai que majoritaire chez Continental Clairoix, nous n’avons sans doute aucune légitimité pour nous exprimer sur la crise et ses conséquences…

 

Mme Arlette, fidèle à elle-même, continue à confondre service public et service de ses croyances personnelles. Il y a chez cette personne un fanatisme anti-CFTC assez étonnant !

 

A-t-elle, dans son enfance, été mise au piquet par un instituteur adhérent au SNEC CFTC ?

 

La seule évocation de la morale sociale chrétienne provoque-t-elle des rougeurs inconsidérées sur la blanche peau de Mme Arlette ?

 

Un marabout réputé, diplômé de l’université internationale de magie, expert en retour de la chance, retour de l’amour, réussite au jeu, lui a-t-il interdit de côtoyer des dirigeants CFTC sous peine de voir le malheur s’abattre sur elle et sa fortune personnelle ?

 

Nous ne le savons point, mais nous constatons qu’en cette période de crise, il est une valeur qui reste sûre, c’est le mépris d’un certain nombre de grands bourgeois pour les 140 000 militants de la CFTC !

 

Est-ce une spécialité du « service public » ?

 

 

 

Paris, 23 avril 2009.

 

Contact :         Joseph THOUVENEL

 

PJ : Un courrier adressé à Mme Françoise LABORDE, rédactrice en chef des 4 vérités – France 2 en date du 13 mai 2008, puis du 19 juin 2008, restés à ce jour sans réponse. Il est à noter que Patrick de Carolis à qui nous avions écrit le 13 mai 2008 nous a, lui, répondu depuis longtemps. Il est vrai qu’il doit être bien moins occupé que Mme Françoise…

 

Courrier F. LABORDE