CFTC Paris | Rapport Bailly : réaction de la cftc
1680
post-template-default,single,single-post,postid-1680,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Rapport Bailly : réaction de la cftc

Rapport Bailly : réaction de la cftc

Communiqué CFTC :

Le rapport relatif au travail dominical a été rendu ce matin au Premier ministre. La CFTC se réjouit de voir Monsieur Jean-Paul Bailly, rapporteur,  la rejoindre sur un certain nombre de points, notamment :

–         l’importance du principe du repos dominical pour le bon équilibre de la société en affirmant que « la spécificité du dimanche doit être respectée » ;

–         la préconisation d’une remise à plat des différentes et aberrantes zones aux règles sociales disparates et inégalitaires, créées par la loi de 2008 ;

–         le dialogue territorial pour traiter des dérogations dans le commerce. La CFTC propose que, sur initiative du Préfet ou du Maire et après étude d’impact, la décision d’accorder une dérogation au repos dominical soit de la responsabilité des partenaires sociaux ;

–         la fin programmée de la dérogation permanente du secteur de l’ameublement ;

–         le refus de dérogation permanente pour le bricolage, tout en laissant le temps nécessaire pour revenir à la normale sans drame social.

 

La CFTC s’étonne de voir le rapporteur briser la cohérence de son analyse en proposant d’augmenter de façon plus que significative le nombre d’ouvertures autorisées le dimanche dans l’année.

Pour la CFTC, ce rapport peut servir de base afin de réformer en profondeur l’actuelle néfaste et incompréhensible législation sur le dimanche et ce, à condition de mettre au cœur du nouveau texte le respect de ce temps collectif, indispensable pour la vie familiale, personnelle, associative et spirituelle.