CFTC Paris | Réaction en chaîne
402
post-template-default,single,single-post,postid-402,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Réaction en chaîne

Réaction en chaîne

AFP – 24.07.09

Christophe Rollet, directeur général de Point S, a exprimé vendredi son oppposition à l’ouverture des magasins le dimanche. « L’ouverture le dimanche ne nous apportera pas plus de chiffre d’affaires car quelqu’un qui a 100 euros pour faire une vidange n’en a pas 50 de plus à dépenser le dimanche », a déclaré à le patron de l’enseigne de montage de pneus et d’entretien automobile, également vice-président de la chambre syndicale des professionnels du pneu.

« Cela nous fera des frais de structure et des cotisations sociales supplémentaires, et cela représente aussi un coût de communiquer sur l’ouverture dominicale », a-t-il ajouté, tablant même sur « des pertes ». L’ouverture dominicale représente aussi, selon lui, une « régression sociale ». Christophe Rollet note que dans les sites comptant 2-3 salariés, le volontariat, dans les zones où il sera obligatoire, restera difficile à appliquer.

« Ma suggestion aurait plutôt été de fermer un jour de plus, ça au moins, cela aurait créé de l’emploi », estime cet ancien de la grande distribution, qui cite les besoins en personnels pour achalander les rayons. Mais « nous serons obligés d’ouvrir », reconnaît-il, « certains de nos points étant sur les parkings d’hypermarchés qui, eux, vont ouvrir et donc il y aura des réactions en chaîne ».