CFTC Paris | Réforme du Code du travail : priorité à la personne humaine par Joseph Thouvenel sur Smart Reading Press
5448
post-template-default,single,single-post,postid-5448,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Réforme du Code du travail : priorité à la personne humaine par Joseph Thouvenel sur Smart Reading Press

Réforme du Code du travail : priorité à la personne humaine par Joseph Thouvenel sur Smart Reading Press

Traiter du Code du travail et de ses évolutions est un exercice difficile, non pas en lui-même, mais simplement parce que le sujet est quotidiennement abordé par des «sachants» décrivant le réel à travers leurs orientations idéologiques… «Sachants» qui font et forgent bien des opinions ! Oui, notre Code du travail est complexe, mais ni plus ni moins que nos Codes des impôts, du commerce, de la construction ou autres. Curieusement, celui dont la complexité est dénoncée de façon récurrente est celui qui protège la personne humaine. Pourquoi celui-ci et pas les autres ?

Je vois deux sources principales à l’importance de notre Code du travail en termes de volume : la nécessaire prise en compte de situations diverses (la Suisse, par exemple, réputée pour la légèreté de ses règles nationales, n’a pas à traiter des spécificités de l’Outre-mer ou des marins pêcheurs) et la propension du pouvoir politique et de nos administrations à empiler des textes année après année : lois, ordonnances, circulaires, décrets, règlements…

Lire l’article