CFTC Paris | RIGUEUR – La CFTC propose de réduire de moitié le nombre des députés
973
post-template-default,single,single-post,postid-973,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

RIGUEUR – La CFTC propose de réduire de moitié le nombre des députés

RIGUEUR – La CFTC propose de réduire de moitié le nombre des députés

Après la CGT et FO, la CFTC a condamné dimanche une éventuelle nouvelle journée de solidarité (finalement abandonnée par le gouvernement) dans le cadre des nouvelles mesures de rigueur et a avancé une « contre-proposition » pour réaliser des économies budgétaires : réduire de 577 à 300 le nombre des députés pour un gain annuel de « 277 millions d’euros ».

La possibilité d’une seconde journée de solidarité dans le cadre des nouvelles mesures de rigueur que le gouvernement a annoncées lundi avait été évoquée samedi avant d’être abandonnée. Dimanche, les leaders de la CGT, Bernard Thibault, et de FO, Jean-Claude Mailly, s’étaient élevés contre cette mesure.

Mais afin de se montrer constructif (« on a des problèmes budgétaires, il faut trouver de l’argent »), Joseph Thouvenel, secrétaire général adjoint de la CTFC, a formulé ses contre-proposition à l’AFP : « Aujourd’hui nous avons 577 députés, alors qu’une très grande majorité des textes qui nous régissent viennent de l’Europe. Donc on n’a sans doute pas besoin de conserver 577 députés, passons à 300 parlementaires, c’est largement suffisant ».

Selon son calcul, le coût annuel d’un parlementaire « c’est un million d’euros », en comptant indemnités, collaborateurs, avantages divers… « Donc 277 députés de moins, cela fait 277 millions d’euros de gagnés par an ».