CFTC Paris | Science Po au service d’une puissance étrangère ?
1171
post-template-default,single,single-post,postid-1171,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Science Po au service d’une puissance étrangère ?

Science Po au service d’une puissance étrangère ?

   

 

INVITATION

 Notre Europe et la Fondation Batory
ont le plaisir de vous inviter à la conference sur

 L’accès à l’Europe et les politiques de visa :

 Un défi majeur pour l’UE et ses voisins

 28 juin 2012, 17h30 – 19h30

 Sciences Po – Amphithéâtre Erignac, 13 rue de l’Université 75007 Paris

 

 

La libre circulation des personnes est un défi majeur pour la coopération entre l’UE et ses voisins au sens large. L’UE aborde ces enjeux aux moyens de diverses politiques européennes (dont l’élargissement, la PEV et d’autres), qui couvrent différentes perceptions, réalités, et perspectives, y compris parmi les partenaires eux-mêmes.

L’objectif de cette conférence est de débattre de la manière dont l’UE traite de cette question dans son voisinage, avec un accent particulier sur les attentes de ses voisins, les logiques de coopération qui sous-tendent une intégration plus étroite avec les pays partenaires, ainsi que la cohérence entre les différents instruments de coopération existants, tels que la libéralisation des visas.

 

Discours d’ouverture par António VITORINO, Président de Notre Europe et ancien Commissaire européen aux Affaires Intérieures

 

Débat avec :

– Joanna Fomina, Coordinatrice du projet ‘Friendly EU Border’, Stefan Batory Foundation, sur le partenariat oriental et la Russie

– Pierre Beckouche, Conseiller scientifique, IPEMED,sur le voisinage Sud

– Katharina Knaus, Analyste, European Stability Initiative, sur les Balkans occidentaux et Turquie

– Roderick Parkes, Chef du Bureau de Bruxelles, Stiftung Wissenschaft und Politik (SWP), sur l’UE


La conférence sera présidée par Catherine Withol de Wenden, Directeur de recherche, CNRS/CERI

Débat avec la salle

Langue de la conférence: Anglais

Inscription requise: inscription@notre-europe.eu

Vous aurez noté que cette école Française, installée en France, financée par nos impôts a choisi comme langue pour sa conférence, l’anglais.
Deux causes possibles : la première, les profs de sciences pô doivent être des gros nuls, incapables d’assurer une traduction correcte, la seconde : c’est tellement plus chic de s’exprimer dans la langue de shakespeare au pays de Molière tout en ignorant qu’une langue c’est notamment une culture et la transmission de concepts.
Quand on dirige sciences po on doit ignorer que plus l’anglicisation progresse plus nos pme ont des difficultés à l’international et doivent assumer des charges de traduction qui obèrent leur compétitivité.
Mais à sciences po, on est bien au-dessus de tout cela…