CFTC Paris | Syndicats PSA Aulnay : mobilisation le 28
1163
post-template-default,single,single-post,postid-1163,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Syndicats PSA Aulnay : mobilisation le 28

Syndicats PSA Aulnay : mobilisation le 28

Article paru sur Le Figaro.fr du 20 juin 2012

  Un appel intersyndical à la grève a été lancé aux salariés du site PSA Peugeot à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), invités à manifester devant le siège parisien du constructeur lors d’un comité de Groupe Européen le 28 juin.

Les syndicats du site d’Aulnay CGT-CFDT-CFTC-SIA(syndicat maison)-SUD convient à un rassemblement à partir de 10 heures ce jour-là alors que les conséquences pour l’emploi de l’alliance de PSA avec General Motors doivent être présentées. La CGT appelle pour sa part à la mobilisation des salariés PSA de tous les sites ainsi que des sous-traitants pour « exiger de PSA le maintien de l’emploi, l’attribution de nouveaux véhicules à Aulnay, Rennes, SevelNord et Madrid, l’attribution de nouvelles productions garanties aux sous-traitants menacés ».

Avenir incertain

Elus de Seine-Saint-Denis, où PSA est l’un des plus gros employeurs, et salariés sont inquiets pour le site d’Aulnay qui emploie plus de 3.000 salariés (dont 300 intérimaires). L’avenir reste incertain après la fin de la production de la Citroën C3 à l’horizon 2014, la direction du groupe n’ayant jusqu’à présent pris aucun engagement écrit. Le maire de la ville Gérard Ségura craint l’annonce d’une fermeture le 25 juillet.

« Le cas Aulnay risque de ne pas être isolé. D’autres sites pourraient être en danger si rien n’est fait, si rien n’est entrepris (…) », indique Franck Don, délégué syndical central CFTC dans une lettre adressée lundi au ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg. « La problématique de l’industrie en général et l’automobile en particulier est à traiter avec une vision globale », poursuit M. Don, également membre de la fédération nationale CFTC des syndicats de la métallurgie.