CFTC Paris | Un jour pour « être »!
1681
post-template-default,single,single-post,postid-1681,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Un jour pour « être »!

Un jour pour « être »!


Chronique de J. THOUVENEL du 12.11.2013 sur Radio Notre Dame (100.7)
Lire la chronique, c’est bien ! L’écouter, c’est encore mieux !


Quelles raisons inpérieuses, quels motifs peuvent réunir ensemble sur un même podium une professeure agrégée de lettre exerçant dans un des établissements les plus réputés de la capitale.
Un colonel de réserve, ancien chef d’entreprise et ancien champion de boxe française.
Un salarié irlandais, auteur à succès dans la collection Assimil de l’Irlandais de poche.
Un chef d’entreprise informatique et propriétaire de vignobles en Champagne.
Un avocat plaidant régulièrement pour la CGT-FO ou Sud.
Le président des associations familiales catholiques.
Une mère de famille, salariée d’une grande marque d’ameublement, et le vice-président de la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens ?

La carpe, le lapin, le loup et l’agneau réunis autour de la même table, un miracle ? Peut-être.

Mais, surtout, la volonté commune de défendre le repos dominical, ce temps essentiel pour la vie familiale, personnelle, associative et spirituelle.
Notre bon vieux dimanche qui réunit en son sein croyants et non-croyants, salariés, patrons, célibataires et parents. Tous défenseurs d’un monde où l’être humain n’est pas rabaissé au rôle d’objet de consommation ou de production.
D’un monde où il existe des espaces pour le lien social, la rêverie, la culture, le sport, la prière, l’amour.
Un monde d’où la transcendance n’est pas exclue au profit de quelques intérêts mercantiles; un monde plus beau, un monde plus juste, un monde où l’être humain est respecté dans sa double dimension matérielle et spirituelle, si vous voulez les entendre les soutenir ou tout simplement vous informer :
Rendez-vous lundi 18 novembre à 19h00 – 29 bv du temple à Paris- Métro République ou Filles du Calvaire.

Comme nous, vous rejetez ces idéologies qui veulent faire table rase de notre histoire, de nos coutumes, de nos traditions, de notre art de vivre. Ces idéologies mortifères qui promettent un homme nouveau pour mieux nous asservir sous le joug des pires totalitarismes.

Comme nous, vous ne voulez pas laisser brader ce que nos parents ont acquis de haute lutte.
Vous ne voulez pas que vos enfants vivent dans une société ou l’être humain est rabaissé à l’état d’objet de consommation.
Alors, mobilisez vous, mobilisez les vôtres et rendez-vous lundi 18 novembre pour dire TOUCHE PAS A MON DIMANCHE.

A la semaine prochaine et à lundi 18 novembre à 19h00