CFTC Paris | Vu dans Liaisons Sociales du 11 août : censure du barème des indemnités prud’homales
2515
post-template-default,single,single-post,postid-2515,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Vu dans Liaisons Sociales du 11 août : censure du barème des indemnités prud’homales

Vu dans Liaisons Sociales du 11 août : censure du barème des indemnités prud’homales

social_actu82517_photo.png
La CFTC"se félicite de voir rejeter par le Conseil Constitutionnel, l'inique plafonnement des indemnités de licenciement en cas de licenciement sans cause réelle et sérieuse" prévu par la loi Macron. En revanche, le syndicat "regrette profondément qu'il ne se soit pas trouvé 60 parlementaires pour contester les dispositions portant atteinte au repos dominical, ce temps essentiel pour la vie familiale, associative et spirituelle. Signe inquiétant du fossé qui se creuse entre les préoccupations des salariés et la représentation nationale, conséquence mécanique de la quasi-absence de diversité sociale réelle au sein de la classe politique".