CFTC Paris | A diffuser sans modération….
193
post-template-default,single,single-post,postid-193,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

A diffuser sans modération….

A diffuser sans modération….

Vous pouvez télécharger ce tract ICI.

 

Mention spéciale pour tous ceux qui ont répondu présents pour la distribution du jeudi 21 février dernier !

 

 

Le Gouvernement, sous la pression de nombreux lobbies, veut s’attaquer au repos dominical. Sans réaction de notre part, le travail du dimanche se généralisera au-delà de ce qui est nécessaires : santé, sécurité, transports, marchés du dimanche matin, petits commerces de proximité,…… et CE SERA VOTRE TOUR !

 

Ø Le travail du dimanche est une affaire personnelle.

 

FAUX ! Le travail du dimanche est un enjeu de société, voulons-nous un temps où la production et la consommation sont entre parenthèses pour permettre le développement harmonieux de la vie familiale, culturelle, associative, et spirituelle ? L’absence des parents au foyer familial peut, par exemple, accentuer le phénomène de délinquance ou d’échec scolaire. Qui plus est, pour les familles monoparentales, quel mode de garde sera possible pour les enfants ?

 

Ø L’ouverture du dimanche va créer des emplois et relancer la consommation.

 

FAUX ! Une étude du Bureau d’Information et de Prévention Economique (BIPE) révèle au contraire que la généralisation du travail le dimanche ne crée pas de véritables emplois. Nous assistons plutôt à un transfert du chiffre d’affaires de la semaine vers le dimanche. De plus, cela supprime les petits commerces de centres-villes et des zones rurales qui ne peuvent résister à la concurrence de la grande distribution alors qu’à surface comparable, ils emploient plus de salariés que les grandes chaînes. A une époque où l’on favorise la création d’entreprises individuelles et où l’on traite de l’aménagement du territoire, il serait absurde de négliger cette évidence.

 

Ø Certains achats doivent se faire en famille (voiture, meuble, électroménager) donc de préférence le dimanche.

 

FAUX ! Aujourd’hui, les magasins sont ouverts 6 jours sur 7, et pour certains jusqu’à 22 heures. Avec les 35 heures et les 5 semaines de congés, les consommateurs ont le temps de faire leurs courses la semaine et le samedi, voire sur Internet.

Qui plus est, un budget familial n’est pas extensible à l’infini, on ne peut pas dépenser plus que l’on gagne, que les magasins soient ouverts 6 jours ou 7 jours.

 

Ø Les salariés qui travaillent le dimanche sont des volontaires.

 

FAUX ! Les salariés n’ont pas le choix. Les conditions de rémunération (quand les majorations pour le travail du dimanche sont payées) et les primes à la vente sont faites pour « obliger » les salariés à travailler le dimanche. Quand cela ne suffit pas, certaines méthodes patronales (chantage à l’emploi, pression…) permettent de forcer la main. Un salarié qui travaille toute la semaine devrait avoir une rémunération suffisante pour ne pas avoir besoin de prime exceptionnelle pour boucler ses fins de mois.

Quand le travail du dimanche sera banalisé, il n’y aura plus de primes exceptionnelles. Par exemple, l’amendement d’Isabelle DEBRE, voté de nuit, dans l’urgence, ne prévoit aucune majoration de salaire pour le dimanche. Chacun jugera de la nécessité de voter en procédure d’urgence, un texte permettant la vente des canapés le dimanche, n’y aurait-il pas des problèmes sociaux plus urgents à régler dans notre pays ?

 

Ø On s’ennuie le dimanche. Nos villes sont mortes. Il faut les animer.

 

FAUX ! Ce n’est pas aux salariés du commerce d’animer nos villes ! Et comme l’écrivait Henri BUSSERY, membre du Centre de recherche et d’action sociale « on ne guérira pas de l’ennui et de la solitude par un surcroît de consommation ». La CFTC demande que l’on rende plus accessible les équipements sportifs et culturels le dimanche.

 

Ø Ne pas travailler le dimanche n’a pas de sens aujourd’hui.

 

FAUX ! Bien au contraire. Il est important que la semaine soit rythmée. Le dimanche ponctue la semaine. Des chrono biologistes ont montré que la semaine de sept jours était le meilleur rythme. Selon Alain REINBERG, directeur de recherche de la Fondation Rothschild à Paris, on retrouve ce rythme septénaire dans la nature ou dans les systèmes immunitaires. Les tentatives de modification ont d’ailleurs toujours échouées. Pour preuve, celle de 1789 en France (la semaine de 10 jours) ou celle de 1917 voulue par la révolution communiste (semaine de 6 jours), qui n’ont pas tenu bien longtemps…. Il semble, par ailleurs, qu’en terme écologique, l’arrêt du travail pendant une journée soit bénéfique (baisse des émissions de carbone, baisse de la consommation énergétique, etc.)

 

 

 

PETITION

 

A renvoyer à

CFTC PARIS – 5 avenue de la Porte de Clichy – 75017 PARIS

ou par fax au 01.44.85.22.23

 

 

Je soutiens la CFTC dans son action pour la sauvegarde du repos dominical

 

Nom : ……………………………………… Prénom : ………………………………

Je souhaite être contacté au : ……………………………………………

 

SIGNATURE :

 

 

 

Vous pouvez également pétitionner en ligne sur notre site

 

H

 

http://www.cftc-paris.fr/