CFTC Paris | Bref compte-rendu de la réunion du 1 décembre sur l’emploi à Paris avec Madame Marie Claire Carrère-Gée, Présidente de la commission des finances à la Mairie de Paris.
9746
post-template-default,single,single-post,postid-9746,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Bref compte-rendu de la réunion du 1 décembre sur l’emploi à Paris avec Madame Marie Claire Carrère-Gée, Présidente de la commission des finances à la Mairie de Paris.

Bref compte-rendu de la réunion du 1 décembre sur l’emploi à Paris avec Madame Marie Claire Carrère-Gée, Présidente de la commission des finances à la Mairie de Paris.

Pour la CFTC-Paris
J’ai soulevé les points suivants :

Structurellement

  • Problème du logement en raison des coûts.

Paris perd des emplois et des entreprises, de nombreux sièges quittent la capitale comme ceux de PSA ou Danone.

  • Problème du transport avec une dégradation permanente du service public notamment en terme de fiabilité.

Le fait d’avoir de plus en plus de difficultés à circuler en voiture ou à se garer nuit à l’activité de nombreux artisans et commerçants. Si nous sommes favorables à l’aménagement de pistes cyclables, un équilibre raisonnable doit être conservé entre les différents modes de transport. A ce titre, l’aménagement de la rue de Rivoli est un contre-exemple.

Conjoncturellement

Nous recensons de nombreux plans sociaux dû à la crise du covid chinois. Principalement dans le commerce, l’hôtellerie-restauration et le secteur culture-médias. Certaines entreprises utilisent le coronavirus comme prétexte pour « dégraisser ».

  • Nous pouvons mesurer une des conséquences du travail illégal avec l’augmentation de la grande pauvreté : de nombreuses personnes employées illégalement sont aujourd’hui prises à la gorge sans pouvoir bénéficier des mesures d’accompagnements du type chômage partiel.

Pour la CFTC-Paris, il ne s’agit pas de légaliser ce qui est illégal mais d’intensifier la chasse aux fraudeurs et de sanctionner sévèrement les patrons voyous.

Concernant les jeunes

 De façon générale un effort devrait être fait pour favoriser l’alternance. Beaucoup de jeunes sont inscrits dans des formations mais ne trouvent pas d’entreprise. Un site collectant les demandes et les offres sur l’ensemble de l’Ile de France serait utile.

Si des aides sont accordées par la région pour passer le permis de conduire, celles-ci ne sont pas accessibles à la petite classe moyenne, en conséquence de nombreux jeunes de la classe moyenne n’ont pas les moyens de passer le permis si ils travaillent, ce qui est une injustice par rapport à d’autres qui ne font l’effort que de récolter les aides sociales.

  • Il serait bon que périodiquement Pôle-Emploi informe les UD sur les secteurs qui recrutent (nous recevons de nombreuses personnes au chômage ou en procédure de licenciement que des renseignements fiables et précis pourraient aider).
  • En un temps où beaucoup mesurent l’importance du lien social, nous devons veiller à maintenir l’équilibre vie professionnelle-vie familiale et personnelle. A ce titre, le repos dominical doit rester la règle, les exceptions être justifiées. Dans ce contexte l’ouverture des grandes surfaces le dimanche est une erreur en terme d’emplois, de développement durable, d’art de vivre et de maintien du lien social.

Joseph Thouvenel