CFTC Paris | Chronique de J. THOUVENEL du 07.09.2010 sur Radio Notre Dame (100.7)
680
post-template-default,single,single-post,postid-680,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Chronique de J. THOUVENEL du 07.09.2010 sur Radio Notre Dame (100.7)

Chronique de J. THOUVENEL du 07.09.2010 sur Radio Notre Dame (100.7)

Et puis une manipulation de l’opinion publique.

Des affirmations inexactes – comme celle : « un côté des Champs-Élysées peut ouvrir le dimanche, l’autre non » – des sondages bidonnés, ce qui pose la question des pratiques politiques : « est-ce qu’elles sont conciliables avec un vrai dialogue social, qui ne peut exister que sur la base de l’honnêteté intellectuelle des différents partis ? ».

 

En clair, on peut s’engueuler, on peut avoir des idées différentes, et c’est sain ! Mais le mensonge est inacceptable et s’il y a mensonge, il ne peut pas y avoir de dialogue social. C’est ce que Jean-Paul II appelle le devoir de vérité.

 

Et puis, bonne nouvelle quand même, ce débat permet de poser ce vrai choix de société. Est-ce que l’on veut un monde où les valeurs matérialistes nous régentent, nous obligent à faire ou à ne pas faire, ou est-ce que l’on veut un monde équilibré où il y a un temps dans la semaine où l’être humain peut sortir de la production et de la consommation pour exprimer d’autres aspirations religieuses, les aspirations familiales, les aspirations sociales, enfin ce qui fait que l’on est vraiment un être humain !

 

A la semaine prochaine !