CFTC Paris | Congrès de la CFTC à Vichy
2695
post-template-default,single,single-post,postid-2695,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Congrès de la CFTC à Vichy

Congrès de la CFTC à Vichy

Le président confédéral de la CFTC, Philippe Louis, a présenté philippe_louis.jpgla motion d’orientation qui sera débattue, à partir de demain, lors  52e congrès du syndicat.
 Il a estimé que « la CFTC avait le devoir d’anticiper le changement ». La CFTC souhaite relier la « numérisation de la société » au développement du compte personnel d’activité. Selon Philippe Louis, le monde du travail est actuellement divisé entre les salariés, les entreprises et les chômeurs. Mais l’émergence des « auto-entrepreneurs » que le syndicat qualifie d’« auto-salariés », la mise en rapport de donneurs d’ordre avec des travailleurs, dont Uber Pop est le plus connu, nécessite de repenser le partage de la richesse.
Ce partage ne doit pas méconnaître l’utilité sociale des activités moins rentables, ni ignorer le droit du travail. La CFTC appelle à réguler ce mouvement, sans chercher à s’y opposer frontalement. Ainsi, elle trouverait légitime qu’Uber Pop puisse avoir une activité en France, si l’entreprise et les personnes auxquelles elle fait appel, finance la protection sociale.
La CFTC souhaite que le compte personnel d’activité devienne le lieu où un travailleur connaît l’ensemble de ses droits, de sa couverture chômage, en cas de perte d’emploi à son épargne temps d’entreprise. Philippe Louis, candidat pour le renouvellement de son mandat de président, estime que les militants soutiennent cette orientation. Il annonce par ailleurs, que Bernard Sagez, trésorier sortant, pourrait devenir le prochain secrétaire général de la CFTC.