CFTC Paris | Employeur diffamé
11744
post-template-default,single,single-post,postid-11744,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Employeur diffamé

Employeur diffamé

Il ne fait pas bon rapporter des propos inexacts de son employeur, même en dehors de son temps de travail, à des collègues ou des tiers.

En effet la Cour de cassation condamne ce comportement en qualifiant la rupture suivant ces agissements de cause réelle et sérieuse de licenciement.

Dans l’affaire portée devant elle, un salarié avait été licencié pour avoir dit notamment à son collègue que le patron le désignait comme « mauvais ». L’employeur avait démenti ces propos et pris la sanction ultime envers ce salarié qui l’avait dénigré. Ce dernier invoquait la liberté d’expression.

Cependant il est constant que la liberté d’expression est abusive en cas d’injure ou diffamation, même en dehors de l’entreprise.

Les juges ont souligné qu’il s’agissait en ce cas d’une diffamation et d’un manquement à l’obligation de loyauté vis-à-vis de l’employeur pouvant constituer une cause réelle et sérieuse de licenciement.