CFTC Paris | Familles l’assassinat continue
1951
post-template-default,single,single-post,postid-1951,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Familles l’assassinat continue

Familles l’assassinat continue

social-famille-budget gouvernement-syndicats

Sécu:

la CFTC déplore « le coup une nouvelle fois porté aux familles« 
Paris, 30 sept 2014 (AFP) – La CFTC a critiqué mardi les mesures d’économies décidées pour la branche famille dans le budget 2015 de la Sécurité sociale, déplorant « le coup une nouvelle fois porté aux  familles ».Le gouvernement veut réformer à nouveau le congé parental en modifiant la répartition du temps pris par le père et la mère. Outre les économies à la clé, l’exécutif explique que cette mesure vise à ne pas éloigner trop longtemps les mères (qui le plus souvent prennent le congé parental) de l’emploi.  Dans un communiqué, le syndicat chrétien dit approuver « toute incitation allant dans le sens d’un meilleur partage des responsabilités entre les parents », mais « regrette qu’au lieu d’inciter, on ait choisi de contraindre ».
  « Il serait plus efficace de développer l’offre d’accueil des jeunes enfants, car aujourd’hui il manque en France près de 500.000 places pour  les accueillir », estime la CFTC.

Quant à la réduction par trois de la prime à la naissance à partir du deuxième enfant, c’est « une nouvelle sanction pour les ménages », regrette le syndicat. Le gouvernement veut réaliser des économies de l’ordre de 700 millions d’euros en 2015 sur les prestations familiales, sans recourir à un gel de leur revalorisation, selon le projet de budget de la Sécu présenté lundi. La politique familiale avait déjà subi un coup de rabot en 2013, avec la  décision du gouvernement d’abaisser à nouveau le plafond du quotient familial pour  les plus aisés ou de réduire les montants de prestations d’aides à la garde et  du congé parental.
asl/db/ed