CFTC Paris | Favoriser la mobilité européenne des apprentis
5780
post-template-default,single,single-post,postid-5780,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Favoriser la mobilité européenne des apprentis

Favoriser la mobilité européenne des apprentis

Rencontre avec Monsieur Jean Arthuis, député européen représentant spécial pour l’apprentissage en charge du développement d’Erasmus Pro et Madame Garance Pineau, conseillère diplomatique de la Ministre du Travail.

Quelques préconisations CFTC portés par Joseph Thouvenel, Vice-Président CFTC et Cécile Blondelon, conseillère technique.

 

  • Différencier dans l’accompagnement les apprentis les moins diplômés par rapport aux apprentis issus d’études supérieures, ces derniers ayant plus facilement accès aux formations diplômantes et à l’emploi.

 

  • Mettre en place un socle européen des droits et devoirs de l’apprenti, base du contrat entre l’apprenti et l’entreprise.

 

 

  • Prévoir un complément d’indemnisation pour l’apprenti en fonction du pays d’accueil.

 

  • Organiser la couverture sociale de l’apprenti-santé, accident, retraite…

 

 

  • Veiller à la prise en compte des acquis de l’expérience de l’apprenti de façon diplômante.

 

  • Répondre à la problématique du logement et au coût des transports pour les apprentis.

 

 

  • Prévoir un mémento du droit du travail et des usages du pays d’accueil avec un lexique de base.

 

  • Que chaque apprenti ait en permanence un parrain référent de son pays d’origine, afin de maintenir le lien et sécuriser le jeune à l’étranger.

 

 

  • Pour booster la démarche « mobilité européenne des apprentis » s’appuyer notamment sur les entreprises et groupes implantés dans différents pays d’Europe et sur les branches professionnelles.

 

  • Obtenir que la Commission Européenne soit en cohérence avec sa communication en augmentant de façon significative le fond Erasmus.
    Pour mémoire, la stratégie Europe 2020 prévoit au moins 6% d’apprentis Français en mobilité européenne, pour l’année 2017 ils ne sont que 6800 soit 1,7%, la faute en partie à des retards de versement des bourses de stage par la Commission Européenne.

Joseph Thouvenel
Vice-Président CFTC