CFTC Paris | La compétitivité au café du commerce de Davos
1613
post-template-default,single,single-post,postid-1613,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

La compétitivité au café du commerce de Davos

La compétitivité au café du commerce de Davos

Chronique de J. THOUVENEL du 17.09.2013 sur Radio Notre Dame (100.7)
Lire la chronique, c’est bien ! L’écouter, c’est encore mieux !

 

Les chiffres sont tombés ! Longuement repris par les médias : compétitivité, la France perd encore du terrain sur la scène mondiale en reculant de 2 places,  ne se situant qu’au 23éme rang dans le classement de Davos.
Créé en 1971 par un professeur d’économie Suisse, le Forum économique mondial, organisateur du très chic et très prisé rendez-vous de Davos est devenu au fil des ans, la référence pour nombre de gouvernements.
Dans l’antiquité, il fallait suivre les oracles de la Pythie, aujourd’hui les augures de Davos ! Ceux-ci méritent d’être regardés. Basés sur 12 facteurs, dit « piliers de la compétitivité d’une nation ». Ils permettent d’établir une sorte de tableau de bord mondial des performances des différents pays. Il faut  noter que, les méthodes de calcul de l’indice et le champ géographique de l’étude variant au fil du temps, la pertinence d’un suivi de l’évolution d’un pays au cours des ans ne correspond pas vraiment aux critères d’une étude scientifique.
A cela se rajoute la façon de collecter les différentes informations.
Sur les 110 indicateurs qui permettent d’alimenter les 12 piliers de la compétitivité, 78 sont obtenues à partir d’une enquête d’opinion auprès de cadres dirigeants.
Les cadres contactés doivent répondre par une note de 1 à 7 à des questions relatives au pays où ils travaillent.
En clair il s’agit d’un sondage qui, au surplus, ne prend pas en compte dans la compréhension de la question et dans la formulation de la réponse les spécificités culturelles des uns et des autres.
Par exemple, comment évaluer de la même façon « la dépendance des magistrats par rapport à la sphère politique ? »
La France, avec des magistrats sous l’autorité du ministre de la justice, doit-elle être mise sur le même plan que la Chine ?
Sans parler de la surreprésentation  de certains états dans le panel des réponses pris en compte. Par exemple sur 12614 questionnaires enregistrés, 64 provenaient de la Barbade. Soit une proportion de 0.51% pour un état représentant 0.004% de la population mondiale.
Du coté des 12 piliers si certains sont de bon sens, d’autres sont plus discutables comme l’existence de « marchés financiers sophistiqués ». Le site du forum de Davos nous expliquant que lorsque les marchés financiers sont efficients et sophistiqués, les innovations sont encouragées car elles trouvent les fonds disponibles pour se concrétiser par des produits performants.
Un instrument financier efficient, sophistiqué, et innovant, cela ne vous rappelle pas les SUBPRIMES aux Etats-Unis ?
Vous savez cette superbe invention des marchés, qui conduisit à une crise financière internationale.
Alors le classement de Davos c’est un peu comme le Café du Commerce, mais en plus sophistiqué.
A la semaine prochaine..