CFTC Paris | Repos dominical
147
post-template-default,single,single-post,postid-147,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Repos dominical

Repos dominical

Ils nous ont écrit « 

Catherine, conseillère de vente : « je suis tout a fait concernée puisque je travaille dans le commerce ».

Régine, secrétaire médicale : « Faut pas s’étonner qu’on dise que la France est un pays de grévistes, on nous propose que des lois et des projets stupides. On a de plus en plus l’impression qu’on est des hors la loi quand on profite de la douceur de vivre sans penser au rendement. Il faut lutter pour ne pas que l’on fasse de nous des dégénérés ».

Rosalie, retraitée : « Les petits commerçants de centre ville et des marchés se retrouveront pratiquement impuissants face aux grands magasins et devront fermer leurs portes. Après on nous dira il faut donner une journée de solidarité. J’ai 66 ans le dimanche je veux continuer à voir mes enfants ».

Valère, vice-président de la fédération métallurgie CFTC : « Toute société qui oublie ses repères va à la déchéance, quel avenir laisserons-nous à nos enfants si nous foulons au pied cet héritage, cette culture et ces valeurs Chrétiennes qui sont à la base et le ciment de nos civilisations Occidentales, en particulier pour la France et l’Europe. Ce combat pour la préservation d’un dominical digne et pour tous est un des éléments de base de notre devoir de fervents militants des valeurs Sociales Chrétiennes ».

Jean-Paul, assistant technique : « j’ai travaillé 12 ans dans le commerce, les samedi, les dimanches, les jours fériés, cela détruit la vie de famille non au travail du dimanche ».

Bernard, concepteur réalisateur audiovisuel : « Je souscris totalement aux arguments avancés par la CFTC et de plus à titre personnel c’est aussi pour moi le Dimanche, le septième jour de la semaine celui ou Dieu s’est reposé de sa création, c’est le jour de la réflexion de la prière, c’est le jour du seigneur ou les valeurs de la famille du repos sont mises à l’honneur ».

Robert, éducateur : « IL faut que le consommateur pense au personnel qui travaille ce jour là, qu’il a une vie de famille ».

Arnaud, étudiant : « Voilà un combat digne de la CFTC qui se bat pour apporter un supplément d’âme à ce monde déboussolé. Merci ».

Gilles, responsable achats et moyen généraux : « Notre tradition de repos dominical doit être entretenue. L’ouverture des petits commerces le dimanche permet l’animation du cœur de nos villes ; l’ouverture de grandes surfaces en périphérie annoncerait leur mort définitive et conduirait à la paupérisation du tissus économique et de l’emploi ».

Anne, hôtesse de caisse : « personnellement je travaille déjà le dimanche et je peux vous dire que c’est chiant car il n’y a pas beaucoup de vie de famille ».